Édition du 5 février 2016


Imprimer Imprimer

Publication de l’ordonnance et du décret relatifs aux contrats de concession

Presque deux ans après la publication de la directive du 26 février 2014 sur l’attribution des contrats de concession, le ministère de l’Économie vient de publier deux textes (1), une ordonnance et un décret pris sur la base d’une habilitation issue de la loi Macron. .
Au-delà de la transposition de la directive européenne, il s’agissait également, selon le souhait du gouvernement, d’unifier et de simplifier des règles communes aux différents contrats de la commande publique – qui sont des contrats de concession au sens du droit de l’Union européenne – ainsi que de mettre en cohérence et d’adapter des règles particulières propres à certains de ces contrats.
Ces textes, qui n’entreront en vigueur qu’à partir du 1er avril 2016, emportent ainsi pour les communes et EPCI, la soumission de leurs contrats répondant à la définition des concessions à de nouvelles dispositions, notamment procédurales, de publicité et de mise en concurrence. Des règles nouvelles, régissant l’exécution et la modification de ces contrats, rendues nécessaires par la transposition de la directive, ont été édictées.
Les deux textes prévoient l’unification des règles procédurales relatives aux délégations de service public et aux contrats de concession de travaux publics, ces deux catégories de contrats répondant désormais à la définition plus large de contrats de concession au sens du droit européen.
Consultée sur ces textes, l’AMF avait émis le souhait que soient préservées les dispositions spécifiques aux délégations de service public actuellement régies par la loi Sapin, considérées comme une sous-catégorie des contrats de concession. L’ordonnance répond à cette préoccupation et précise désormais qu’ « une délégation de service public est un contrat de concession au sens de l'ordonnance n°2016-65 du 29 janvier 2016 relative aux contrats de concession » (article 58) et que les contrats de concession de services peuvent consister à déléguer la gestion d'un service public.
Plusieurs autres spécificités sont à noter : la création d’une procédure simplifiée pour certains services exclus du champ d’application de la directive (eau, transport) ou soumis à un régime spécifique (services sociaux), ainsi que pour les contrats dont le montant est évalué en-deçà du seuil de la procédure formalisée applicable (5,225 millions d’euros). Signalons enfin l’absence d’obligation d’appliquer les règles ainsi posées pour les contrats de quasi-régie ou de coopération publique-publique.


(1) Ordonnance n°2016-65 du 29 janvier 2016 relative aux contrats de concession et décret n°2016-86 du 1er février 2016 relatif aux contrats de concession.
Télécharger l’ordonnance et le décret.
Édition du 5 février 2016 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 5 février 2016

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 27 janvier 2016 pris pour l'application au ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et au ministère du logement, de l'égalité des territoires et de la ruralité du deuxième alinéa de l'article 75-1 du décret n° 82-453 du 28 mai 1982 relatif à l'hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu'à la prévention médicale dans la fonction publique


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Décret n° 2016-111 du 4 février 2016 pris pour l'application des articles 9 et 9-1 de la loi n° 88-227 du 11 mars 1988 modifiée relative à la transparence financière de la vie politique


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 19 janvier 2016 relatif aux documents justifiant de l'exercice de l'activité de conducteur de taxi prévus au III de l'article R. 3121-13 du code des transports pour les candidats à la délivrance d'une autorisation de stationnement figurant sur une liste d'attente


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 20 janvier 2016 modifiant l'arrêté du 7 décembre 2015 portant nomination à la Conférence nationale des services d'incendie et de secours


    Lire le JO  

  • Conseil supérieur de l'audiovisuel

    Décision n° 2016-92 du 6 janvier 2016 fixant la liste des candidats dont le dossier est recevable dans le cadre de l'appel aux candidatures dans le ressort du comité territorial de l'audiovisuel de La Réunion et de Mayotte


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de septembre :

Elus locaux. Fin du cumul des mandats : la prime au local
Petite enfance : l'AMF rappelle ses priorités
TERRITOIRES. Attirer des médecins, un défi pour les collectivités
VIE LOCALE. La gendarmerie teste les brigades territoriales de contact

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr