Édition du 12  octobre 2012


Imprimer Imprimer

L'accueil et l'accompagnement des gens du voyage insuffisants, selon la Cour des comptes

Le premier constat dressé par la Cour des comptes dans son rapport thématique sur l’accueil des gens du voyage, rendu public hier, ne devrait pas beaucoup surprendre les élus. Au 31 décembre 2010, soit plus de dix ans après l’adoption de la loi du 5 juillet 2000 sur l’accueil des gens du voyage, seules 52 % des places prévues en aires d’accueil (21 540 places réparties sur 919 aires d’accueil) et 29,4 % des aires de grand passage (103 aires) avaient été réalisées. Au total, les schémas départementaux d’accueil des gens du voyage prévoient la création de 41 569 places réparties en 1 867 aires d’accueil et la réalisation de 350 aires de grand passage sur le territoire national. Au 1er janvier 2012, note encore la Cour des comptes, 246 communes et 196 établissements publics intercommunaux sont considérés comme défaillants au regard de leurs obligations en matière d’accueil et de stationnement des gens du voyage.
La Cour constate également de fortes disparités régionales. Ainsi, les aires sont beaucoup plus nombreuses dans l’Ouest (excepté en Aquitaine) et dans le Centre qui concentrent les trois quarts des aires construites. Bonne élève, la Basse-Normandie a presque atteint ses objectifs avec un taux de 93% alors, qu’à l’inverse, l’Ile-de-France, la Picardie, le Languedoc-Roussillon et la région Paca affichent des taux particulièrement bas. «
Des obstacles multiples » ont freiné la réalisation de ces aires d’accueil, souligne le rapport, évoquant « l'imprécision initiale des schémas départementaux », la « réticence forte » des riverains, les coûts prévisionnels « largement dépassés », notamment en raison de « travaux de raccordements onéreux » liés aux « décisions des collectivités territoriales d'éloigner les aires des zones habitées », « l'absence de volonté des collectivités sur certains territoires », ou encore « l'arrêt des subventions versées par l'Etat ».
La Cour des comptes se penche aussi sur la gestion de ces aires d’accueil. Et là aussi, le constat est sévère. « La faible attention portée, tant par l’Etat que par les collectivités territoriales, à l’aménagement et à la gestion des aires ne garantit pas une utilisation efficiente des fonds publics », note la Cour. Elle constate également que ce faible intérêt des pouvoirs publics a conduit « à des modalités de gestion fortement hétérogènes d’un territoire à l’autre », voire à certaines dérives. Le rapport pointe ainsi que « bien que le marché de la gestion privée des aires d’accueil se soit très fortement développé à partir de 2006 et que la concurrence y soit devenue plus vive, l’Etat et les collectivités n’ont pas cherché à organiser ce secteur d’activité ou a minima à s’informer sur les conditions dans lesquelles il se développait, alors même qu’il est essentiellement financé sur des fonds publics ». Il en résulte souvent, souligne le rapport, un recours inapproprié à la délégation de service public mais également un risque de voir certains opérateurs dégager des bénéfices que partiellement justifiés.
La loi du 5 juillet 2000 prévoyait aussi un accompagnement social pour les gens du voyage, qui est « inégalement mis en œuvre », selon la Cour tout comme le dispositif visant à favoriser la scolarisation des enfants qui n'est « pas à la hauteur des enjeux, face à la non-scolarisation préoccupante d'une partie de ce public ».
Au rang de ses recommandations (33 au total), la Cour propose de rétablir le subventionnement des aires restant à construire, à condition toutefois de prévoir une pénalisation financière pour les collectivités défaillantes. Elle recommande aussi « d’encadrer et de suivre au niveau national le marché de la gestion déléguée et d’encadrer les modalités de gestion » afin d’éviter les pratiques abusives. La Cour propose, par ailleurs, d’élaborer pour chaque aire d’accueil un projet social, tel que prévu par la loi de juillet 2000 et d’établir au niveau déconcentré un programme annuel d’actions en faveur de la scolarisation des enfants du voyage.
C.N.
Télécharger le rapport.
Édition du 12  octobre 2012 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 12  octobre 2012

  • Ministère de l'économie

    Arrêté du 2 octobre 2012 complétant l'arrêté du 20 décembre 2011 portant approbation du programme d'enquêtes statistiques d'initiative nationale et régionale des services publics pour 2012


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Arrêté du 2 octobre 2012 portant approbation du programme d'enquêtes statistiques d'initiative nationale et régionale des services publics pour 2013


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Décision du 1er octobre 2012 prise en application de l'article 24 de la loi organique n° 2001-692 du 1er août 2001 relative aux lois de finances


    Lire le JO  

  • Ministère de la culture

    Arrêté du 5 octobre 2012 portant transfert de propriété de biens des collections nationales au profit d'une collectivité territoriale en application des dispositions de l'article L. 451-9 du code du patrimoine


    Lire le JO  

  • Ministère de la culture

    Arrêté du 5 octobre 2012 portant transfert de propriété de biens des collections nationales au profit d'une collectivité territoriale en application des dispositions de l'article L. 451-9 du code du patrimoine


    Lire le JO  

  • Commission nationale des comptes de campagne et des financements politi

    Décision du 10 septembre 2012 portant retrait d'agrément d'associations de financement d'un parti ou d'une organisation politique


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juillet-août :

Les principaux enseignements des élections législatives
Finances locales : des incertitudes planent sur les chantiers du gouvernement
Transports. La métropole lilloise expérimente le "péage positif"
PRATIQUE. Organiser la deuxième vie des déchets de chantier

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr