Édition du 7 juin 2018


Imprimer Imprimer

Pour la première fois de son histoire, les effectifs de la fonction publique territoriale ont baissé en 2015

Réunie en congrès à partir d’aujourd’hui à La Baule (Loire-Atlantique), la Fédération nationale des centres de gestion de la fonction publique territoriale (FNCDG) a dévoilé la 7e édition du Panorama de l’emploi territorial, en partenariat avec l’Association nationale des directeurs et directeurs adjoints de centres de gestion (ANDCDG).
Les conclusions de ce panorama sont historiques. Pour la première fois, les effectifs de la fonction publique territoriale (FPT) ont diminué. Avec 1 889 310 agents au total en 2015 (contre 1 894 655 agents en 2014), le nombre d’agents titulaires, contractuels sur emplois permanents et non permanents - hors contrats aidés - a chuté de 1,3%.
Avec des statistiques quelque peu différentes, l’Insee fait état de la même tendance : en 2016, le nombre d’agents de la FPT « a diminué de 0,2 % (hors contrats aidés, ndlr), confirmant l’inflexion amorcée en 2015 (+ 0,1 %) après plusieurs années de croissance soutenue », écrit l’institut dans son rapport sur l’emploi dans la fonction publique 2016.
Mutualisation de services, fusion d’intercommunalités et renforcement du poids des EPCI obligent, les établissements communaux, comme les CCAS, et les communes – qui concentrent encore plus d’un million d’agents et plus de la moitié de la part des agents de la FPT à elles seules - ont respectivement vu leur masse salariale moyenne diminuer de 1,9% et 1,3%.
À l’inverse, ce sont les effectifs des EPCI qui progressent le plus sur un an avec 1,8% d’agents supplémentaires (279 137 agents). L’Insee compte « un transfert de 12 600 agents des communes vers des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre » entre 2015 et 2016. Outre les EPCI, les effectifs dans les départements (+1,7%) et les régions (+0,5) sont les seuls à augmenter.
Second enseignement de cette année 2016 : il n’y a jamais eu autant de départs à la retraite dans la FPT depuis 2010. Au total, 42 107 agents publics territoriaux sont partis en retraite à un âge moyen de 62 ans et trois mois, soit une évolution de +16% par rapport à 2016. La tendance pourrait même s’accélérer. Ce qui fait dire à la FNCDG : « À l’horizon 2030, les départs en retraite concerneraient 628 208 agents de la FPT. Mal anticipée, cette augmentation progressive du nombre de départs à la retraite pourra entraîner des problèmes organisationnels au sein des collectivités. »
Le dernier volet important du rapport de la FNCDG concerne le recrutement dans la FPT. Les restrictions budgétaires ont modifié le mode de recrutement des collectivités. Si le nombre de nominations est en légère hausse, de 1%, entre 2015 et 2016, l’écart semble se réduire entre titulaires et contractuels. « Le nombre de nominations de titulaires a baissé de 4,5%, alors que pour les contractuels, les nominations ont deux fois plus augmenté (+5,7%) », note la FNCDG. En 2016, on compte six nominations de titulaires pour quatre nominations de contractuels.
De la même façon, le recours à des emplois temporaires est privilégié par les collectivités. « La publication de ces offres est en augmentation (+4% entre 2015 et 2016) et représente 19% de l’ensemble des offres (temporaires et permanentes), note la FNCDG. Les offres sur des besoins ponctuels représentent plus de 2 offres sur 3 dans les filières animation et sportive (alors que ces filières ne représentent que 7,5 % de l’effectif total de la fonction publique territoriale), et correspondent majoritairement à des postes de catégorie C (58%). »
Concernant l’emploi permanent, « près de 9 offres d’emploi permanent sur 10 concernent 3 filières. La filière administrative concentre la majorité des offres d’emploi, avec 59% des offres diffusées. » Le métier de secrétaire de mairie illustre parfaitement cette tendance. Il truste cette année, comme depuis 2012, la première place des métiers en tension au niveau national.
L.G.
Télécharger le Panorama de l’emploi territorial de la FNCDG
Édition du 7 juin 2018 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 7 juin 2018

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 23 mai 2018 modifiant l'arrêté du 4 janvier 2018 portant ouverture en 2018 d'un concours d'assistant socio-éducatif territorial par le centre de gestion de la Moselle


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 31 mai 2018 pris pour l'application, en 2018, de l'article L. 1614-4 du code général des collectivités territoriales


    Lire le JO  

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Arrêté du 4 juin 2018 fixant les modalités de calcul et de paiement de la cotisation due à la Caisse de garantie du logement locatif social et de la cotisation due à l'Agence nationale de contrôle du logement social


    Lire le JO  

  • Ministère des outre-mer

    Décret n° 2018-457 du 6 juin 2018 portant convocation des électeurs et organisation de la consultation sur l'accession à la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie


    Lire le JO  

  • Ministère des transports

    Arrêté du 18 mai 2018 modifiant l'arrêté du 17 décembre 2015 relatif à la conception des aéronefs civils qui circulent sans personne à bord, aux conditions de leur emploi et aux capacités requises des personnes qui les utilisent


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin :


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr