Édition du 30  mars 2016


Imprimer Imprimer

Passage à la TNT HD : tout ce qu’il faut savoir à J-6

C’est dans moins d’une semaine, dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 avril, que le passage à la TNT HD (haute définition) va se faire sur l’ensemble du territoire. Parce que les maires seront certainement les premiers sollicités, notamment dans les petites communes, en cas de problème, autant rappeler dès maintenant les règles.
Ce changement concerne tous les foyers qui reçoivent la télévision par le biais d’une antenne râteau individuelle ou collective. Ceux qui reçoivent la télévision par la fibre ou l’ADSL ne sont donc pas concernés ; ceux qui bénéficient du câble ou du satellite doivent, eux, contacter leur opérateur pour vérifier que leur matériel est compatible avec les nouvelles normes.
Qu’est-ce qui va changer le 5 avril ? Sur les 25 chaînes gratuites de la TNT, 15 sont actuellement diffusées dans une définition plus basse que la HD (dont France 3, BFM et I-Télé) ; 4 diffusent au choix en basse et en haute définition (TF1, France 2, Arte et M6) ; 6 ne diffusent déjà qu’en haute définition. Dès le 5 avril, l’ensemble de ces 25 chaines ne diffuseront plus qu’en haute définition.
Problème : si le téléspectateur n’a pas un équipement compatible, c’est-à-dire un décodeur capable de traiter les images HD, il se retrouvera le 5 avril au matin devant un écran noir. Il faut donc conseiller à toutes les personnes concernées d’anticiper, c’est-à-dire de vérifier si leur équipement est compatible et, si ce n’est pas le cas, d’en acheter un. Pour vérifier, c’est très simple : il suffit de regarder Arte sur la chaîne 7 de la TNT. Si un logo « Arte HD » apparaît, c’est que le matériel est compatible et reçoit déjà de la HD, l’utilisateur n’a alors (presque) rien à faire. Si ce n’est pas le cas, il faut aller acheter un décodeur compatible, qui se vend aux alentours de 25 à 30 €. Les pouvoirs publics craignant un problème de rupture d’approvisionnement, on ne saurait trop conseiller aux personnes de vérifier et d’acquérir, si besoin, un nouveau matériel le plus vite possible.
Pour les personnes les plus en difficulté, il faut savoir qu’une aide financière existe : les téléspectateurs dégrevés de la redevance audiovisuelle peuvent demander le remboursement par l’État de l’achat de leur équipement, dans la limite de 25 €. Cette demande ne peut se faire que via un téléservice, et a posteriori – il faut fournir une preuve d’achat.
Les téléspectateurs une fois équipés (qu’ils aient acquis un nouveau matériel ou non) n’ont plus qu’une étape à remplir : le 5 avril, ils devront lancer une nouvelle recherche et mémorisation des chaînes (rescan), car les chaînes auront changé d’emplacement.
Notons que cette petite révolution numérique n’a pas été déclenchée uniquement pour permettre aux usagers de recevoir des images de meilleure qualité : elle est aussi liée au développement de la couverture mobile sur le territoire. En effet, la TNT occupe aujourd’hui un nombre très important de fréquences, allant de 470 à 790 Mhz. Le passage à la TNT-HD va libérer les fréquences au-delà des 694 Mhz. La bande des 700 Mhz va ainsi « pouvoir être libérée pour d’autres usages », explique l’Agence nationale des fréquences : elle sera peu à peu transférée, sur tout le territoire, aux services de très haut débit mobile. À terme – en 2019 – tout le territoire devrait donc être couvert par le très haut débit internet accessible par smartphone.
Le calendrier de ce déploiement prévoit que l’Ile-de-France sera couverte dès le 5 avril, puis : la région Paca, la Corse et une partie du Sud-ouest d’ici la fin 2017 ; la façade ouest, de Nantes au Pays basque, en mars 2018 ; le grand Est et une partie de la Bourgogne, en juin 2018 ; le couloir rhodanien en septembre 2018 ; une partie du Centre, une partie de l’Auvergne et les départements du golfe de Gascogne fin décembre 2018 ; Bretagne, Normandie et l’autre partie du Centre seront traitées en mars 2019 ; et enfin, le Nord, la Picardie et les Alpes seront les derniers servis, en juin 2019.
F.L.



Édition du 30  mars 2016 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 30  mars 2016

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 24 mars 2016 relatif à l'élection partielle des représentants des présidents des conseils départementaux au comité des finances locales


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Arrêté du 24 mars 2016 portant approbation du schéma directeur modifié de la chambre de commerce et d'industrie de région Auvergne


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 21 mars 2016 portant désignation du site Natura 2000 Carrières de Notre-Dame de l'Agenouillade (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 21 mars 2016 portant désignation du site Natura 2000 massif de la Malepère (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 21 mars 2016 portant désignation du site Natura 2000 mines de Villeneuvette (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr