Édition du 20  septembre 2018


Imprimer Imprimer

Numérique : comment le gouvernement veut former 1,5 million de Français chaque année

Entre juin 2017 et juin 2018, 19 % des Français auraient renoncé au moins une fois à une démarche à effectuer sur Internet. Au début de l’été, un sondage CSA, mené pour le Syndicat de la presse sociale, donnait à voir l’ampleur de « l’illectronisme » en France. Pas moins de 13 millions de Français, d’après le Baromètre numérique 2018, seraient en difficulté avec les outils numériques. Et il n’y a pas de profil type : d’après l’enquête de l'institut CSA, 55 % d’entre eux utilisent Internet plusieurs fois par jour, un tiers sont âgés de 50 à 64 ans et 21 % ont moins de 35 ans.
Dans ce contexte, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique, a lancé, jeudi 13 septembre à Nantes, le Plan national pour un numérique inclusif. Parce qu’il « est impossible de laisser 20 % de la population sur le côté », a-t-il déclaré en ouverture de Numérique en Commun[s], les assises de la médiation numérique. L’objectif du gouvernement est de former 1,5 million de personnes au numérique chaque année par le biais de dispositifs, financés notamment par l’État et la Banque des territoires à hauteur de 100 millions d’euros sur plusieurs années. En juin, le coût de cette stratégie nationale avait été estimé à 1,05 milliard d’euros sur six ans par Mounir Mahjoubi.

Une dizaine de « Hubs France connectée »
Dans cette perspective, le gouvernement et la Banque des territoires ont pour ambition de « faire émerger une dizaine de « Hubs France Connectée » [5 millions d’euros sur 18 mois, ndlr] pour accélérer la consolidation de l’offre de médiation numérique sur l’ensemble du territoire ». Le tout est basé sur les dispositifs existants.
En clair, précise la Banque des Territoires, un « Hub France connectée » est « une structure territoriale d’appui aux acteurs de l’inclusion et de la médiation numériques, fonctionnant à l’échelle de plusieurs départements (entre 2 et 5 départements) (…) Ils ont pour but d’associer à l’échelle d’un territoire, acteurs publics, privés et associatifs, de les mettre en réseau et de créer de nouvelles offres de médiation numérique ».
Un appel à projets, destiné, entre autres, à des entreprises publiques ou privées, des groupements d’intérêts publics et des syndicats mixtes, court jusqu’au 30 novembre. Celui-ci « vise à financer des activités complémentaires et/ou supplémentaires (nouvelles ou en développement) de structures existantes souhaitant démultiplier leur impact en matière de médiation et d’inclusion numériques sur un territoire donné ».

Des « Pass numériques » pour les plus précaires
En parallèle de ce dispositif, l’État va investir 10 millions d’euros dans des « Pass numériques » afin de former les plus précaires au numérique dans des espaces labellisés. Ces pass, qui se présenteront sous la forme de coupons papiers dont la valeur oscillera entre 50 et 100 euros, seront distribués dans des lieux de service public tels que La Poste ou à la Sécurité sociale. Les bénéficiaires de ces crédits, repérés par les agents, seront conseillés et orientés vers des formations au numérique (10 à 20 heures) : cinq à dix ateliers leur permettront par exemple de créer leur boîte mail ou de rechercher un emploi en ligne.
Mounir Mahjoubi a déclaré sur France Bleu Paris le 12 septembre qu’il souhaitait que plus de 1,5 million de « pass numériques » soient distribués en 2019.

Une plateforme ressource pour les collectivités locales
Le lancement de ce Plan national a fait suite à un rapport pour une stratégie nationale du numérique inclusif, rédigé par la Mission société numérique et plusieurs associations d’élus et remis en juin au secrétaire d’État. Les auteurs du rapport préconisaient notamment la création d’une plateforme ressource destinée aux collectivités locales. C’est chose faite.
Depuis plusieurs mois, les maires peuvent y trouver des éléments méthodologiques, les acteurs incontournables avec qui communiquer mais aussi les questions qu’il faut absolument se poser : vers quelle stratégie d’inclusion numérique - communale, intercommunale, départementale - il est préférable de se diriger, les grandes étapes à suivre, quels sont les grands sujets à traiter, comment orienter les personnes en situation d’exclusion numérique de ma commune, comment les identifier, est-ce que mes agents sont compétents, quelles passerelles entre aidants numériques et médiateurs, est-ce que je dois créer une structure dédiée... Un MOOC (un cours diffusé sur Internet) recensant les bonnes pratiques de la médiation numérique sera disponible à la fin de l’année 2018 pour les agents des collectivités.
L’ensemble de ces questions pourra donner lieu à débat ou à commentaire au 101e congrès de l’AMF. « Le numérique à l’épreuve des territoires : couverture pour tous et inclusion de tous » est le thème d’un forum organisé le mercredi 21 novembre.
L.G.
Accéder à la plateforme ressource destinée aux collectivités.
Accéder à toutes les mesures du Plan national pour un numérique inclusif.
Édition du 20  septembre 2018 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 20  septembre 2018

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 13 septembre 2018 portant ouverture des concours externe, interne et troisième concours d'assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques par le centre de gestion du Territoire de Belfort


    Lire le JO  

  • Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales

    Arrêté du 3 septembre 2018 portant approbation de modification du règlement général de l'Agence nationale de l'habitat


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 14 septembre 2018 modifiant l'arrêté du 25 septembre 2015 portant homologation du circuit de vitesse de Charade (Puy-de-Dôme)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Décret du 18 septembre 2018 portant admission à la retraite d'un préfet - M. PAOLANTONI (Philippe)


    Lire le JO  

  • Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales

    Arrêté du 23 juillet 2018 modifiant l'arrêté du 15 décembre 2014 fixant les modèles des formulaires des demandes d'autorisation et d'approbation prévues aux articles L. 111-7-5, L. 111-8 et L. 122-1 du code de la construction et de l'habitation


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr