Édition du 12  novembre 2013


Imprimer Imprimer

Plan d’action pour l'agglomération de Marseille : les maires attendent « des actes »

« Rien ne se fera sans les maires », a affirmé Jean-Marc Ayrault, vendredi 8 novembre à Marseille, en présentant un « plan d’action pour l’agglomération Aix-Marseille » de 3 milliards d’euros. Les maires opposés à la création de la métropole ont noté le « changement de discours » et attendent « des actes ». 
Le Premier ministre a notamment annoncé que le décret créant la mission de préfiguration de la métropole sera révisé afin de « modifier la composition du conseil des élus pour y intégrer des représentants des maires et instituer un conseil territorial de projet composé de manière paritaire entre les maires et les représentants de l’Etat. » Ce conseil des élus est, depuis son installation, boycotté par les représentants de cinq des six EPCI composant la future métropole.
Jean-Marc Ayrault a par ailleurs a dévoilé que la métropole Aix-Marseille Provence, qui doit être créée le 1er janvier 2016, bénéficiera d’une dotation supérieure « d’environ 50 millions d’euros » à la somme des dotations perçues aujourd’hui par chacune des 6 intercommunalités existantes. A cela s’ajoutent trois axes d’investissements : près de 1,2 milliard d’euros de crédits d’Etat pour les transports (2,9 milliards en intégrant le financement de la gare souterraine Saint-Charles dont la part de l’Etat est d’environ 800 000 euros) ; 1,5 milliard d’euros pour la recherche, les entreprises de la métropole et la rénovation urbaine ; et 37 millions d’euros supplémentaires pour les mesures d’urgence.
C’est « un vrai coup d’accélérateur pour mettre la deuxième ville de France sur les rails », a jugé Eugène Caselli, président de la communauté urbaine de Marseille. Jean-Claude Gaudin a estimé pour sa part que les investissements pour les transports étaient « de bonnes nouvelles pour les Marseillais. » Mais le maire de Marseille a regretté que le chef du gouvernement ne se soit pas engagé « concrètement sur des problèmes plus immédiats », comme l’avenir de la SNCM ou le financement du bataillon de marins-pompiers de Marseille.
Quant aux 109 maires des Bouches-du-Rhône opposés à création de la métropole, ils attendent « des actes », même s’ils reconnaissent des « avancées financières pour Marseille », comme le relève à Maire info Magali Giovannangeli, présidente de la communauté d’agglomération d’Aubagne qui « sent frémir » la possibilité de modifier la loi pour « permettre aux territoires d’exister. » Georges Cristiani, maire de Mimet, note que « le discours change ». « Maintenant nous voulons des actes », demande-t-il à son tour.
J.S.
Édition du 12  novembre 2013 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 10  novembre 2013

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Décret n° 2013-995 du 8 novembre 2013 portant approbation de la charte du Parc national des Cévennes


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr