Édition du 24  mars 2006


Imprimer Imprimer

Georges Frêche, président de la région Languedoc-Roussillon, mis en examen pour «injures»

Le président socialiste de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, a été mis en examen pour «injures» à l'encontre de représentants d'une association de harkis, apprend-on auprès du Conseil régional. Cette mise en examen «lui a été signifiée mardi soir par le doyen des juges d'instruction du tribunal de Montpellier», a dit un responsable régional, ajoutant que «Monsieur Frêche ne tient pas pour l'instant à commenter publiquement cette décision judiciaire». Le 11 février dernier, Georges Frêche, réputé pour son franc-parler, avait vivement pris à partie les responsables d'une association régionale de harkis lors d'une cérémonie à Montpellier. Entre autres invectives, il leur avait lancé : «Vous êtes des sous-hommes». Il avait présenté des excuses deux jours après mais les représentants de l'association de harkis avaient porté plainte. Deux semaines plus tard, le Parti socialiste avait suspendu Georges Frêche de son bureau national.
Édition du 24  mars 2006 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 24  mars 2006

  • Lois et décrets

    Retour à l'emploi


    Lire le JO  

  • Lois et décrets

    Egalité salariale entre les femmes et les hommes


    Lire le JO  

  • Ministère du travail

    Conseil d'orientation pour l'emploi


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de septembre :

Elus locaux. Fin du cumul des mandats : la prime au local
Petite enfance : l'AMF rappelle ses priorités
TERRITOIRES. Attirer des médecins, un défi pour les collectivités
VIE LOCALE. La gendarmerie teste les brigades territoriales de contact

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr