Édition du 24  février 2017


Imprimer Imprimer

Pierre Jarlier : « Il faut bâtir une ruralité connectée aux secteurs urbains »

Le bureau de l’AMF a confié à Pierre Jarlier, maire de Saint-Flour et président de Saint-Flour communauté, et à Wilfried Schwartz, maire de La Riche, une mission sur les synergies et les complémentarités qui pourraient être mises en œuvre entre les métropoles, les agglomérations, les espaces périurbains et ruraux. Les élus rendront leur rapport en juin. Ils ont présenté hier un point d’étape de leurs réflexions devant la Commission des communes et territoires ruraux de l’AMF. Dans un entretien accordé à Maire info, le président de la commission Aménagement, urbanisme et habitat de l’AMF revient sur les enjeux de ce travail.

Quel est l’objectif de votre mission ?
Il est crucial : identifier des pistes pour bâtir le socle d’une nouvelle politique d’aménagement du territoire qui reposera sur une synergie entre des espaces que l’on a trop tendance à opposer aujourd’hui. C'est une réalité, les métropoles concentrent une grande partie de la richesse d’un territoire. Elles ont néanmoins une relation d’interdépendance avec les espaces périurbains et ruraux qui les entourent. Certains de ces territoires sont les bases-arrières des métropoles, ils accueillent souvent des activités logistiques, sont pourvoyeurs de ressources (productions agricoles, foncier…) pour les villes, accueillent les habitants qui y travaillent et sont demandeurs de logements, de services et de qualité de vie. Or, les élus de ces territoires périphériques n’ont pas les moyens de répondre à ces attentes. Ils ont le sentiment que l’histoire du développement local s’écrit sans eux, faute de soutiens suffisants de la part des pouvoirs publics. Une nouvelle approche doit être privilégiée si l’on veut éviter une fracture territoriale majeure.

Laquelle ?
Celle de la complémentarité et de la réciprocité entre les territoires qui, seules, permettront de juguler une bipolarisation de la France entre des zones urbaines riches -qui le sont d’ailleurs un peu moins en ces temps de baisse des dotations de l’Etat- et des territoires pauvres qui, eux, agonisent déjà ! Les régions, les intercommunalités et les communes - qui demeurent le cœur de notre organisation territoriale -, doivent établir un diagnostic partagé des forces et faiblesses de leur territoire et bâtir un pacte de développement et de solidarité financière. L’égalité territoriale doit être au cœur des pactes métropolitains, d’une part, et, de l’autre, des schémas régionaux d’aménagement et de développement (SRDEII et SRADDET). C'est ensuite dans le SCOT que cette stratégie d'équilibre doit se concrétiser. Il faut réaliser un travail très fin de maillage entre tous ces territoires pour aboutir à une juste redistribution des richesses et à un développement territorial équitable dans tous les domaines : l’activité économique, la santé, le numérique, les mobilités, les services de proximité.

Ferez-vous des propositions ?
Notre rapport posera un certain nombre de principes pour un aménagement du territoire équilibré et relaiera les bonnes pratiques des élus. Nous effectuons des visites de terrain et procédons à des auditions qui nous permettent de détecter ces bonnes pratiques. La nouvelle politique d’aménagement du territoire doit reposer sur la mise en place de nouveaux outils de coopération, comme les contrats de réciprocité actuellement expérimentés dans quelques régions. Elle sera efficace si les élus procèdent à un véritable partage de leurs richesses respectives. Mais dans notre République de plus en plus décentralisée, l’Etat doit aussi conserver un rôle fort de régulateur en organisant la solidarité interterritoriale sur le plan financier : assurer une répartition équilibrée des moyens affectés aux métropoles avec ceux des secteurs ruraux en prenant mieux en compte la fragilité des territoires, ce qui n’est pas suffisamment le cas aujourd’hui. Ne ratons pas ce rendez-vous car la ruralité est une richesse pour l'avenir et peut répondre à des attentes profondes de la société. Mais elle est en danger et il faut donc la préserver et la conforter. Il faut bâtir une ruralité connectée aux secteurs urbains.
Propos recueillis par Xavier Brivet

Édition du 24  février 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 24  février 2017

  • Ministère de l'intérieur

    Décret n° 2017-223 du 24 février 2017 portant convocation des électeurs pour l'élection du Président de la République


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 10 février 2017 modifiant l'arrêté du 14 décembre 2016 portant ouverture au titre de l'année 2017 d'un concours externe, d'un concours interne et d'un troisième concours d'accès au grade de rédacteur territorial principal de 2e classe du centre de gestion de la Charente-Maritime


    Lire le JO  

  • Arrêté du 20 février 2017 modifiant l'arrêté du 7 septembre 2016 fixant le montant de l'aide accordée par commune au titre de l'année 2016, pris en application de l'article 4 du décret n° 2015-734 du 24 juin 2015 portant création d'un dispositif d'aide aux communes participant à l'effort de construction de logements


    Lire le JO  

  • Premier ministre

    Arrêté du 23 février 2017 relatif à l'approbation du cahier des charges de l'appel à candidatures « Régionalisation du programme d'investissements d'avenir »


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 20 février 2017 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de novembre :

Budget 2018 : de mauvaises surprises pour les élus
La baisse des dotations pèse toujours sur la gestion des ressources humaines
TERRITOIRES. Services au public : des schémas pour quoi faire ?
PRATIQUE. Sécuriser l'occupation temporaire du domaine public

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr