Édition du 13  janvier 2014


Imprimer Imprimer

Les associations d'élus ripostent à une enquête publiée par le Figaro

L’enquête publiée ce week-end par Le Figaro magazine sur le thème des « élus qui coûtent trop cher » – dans la foulée de celles publiées ces dernières années par Le Point, L’Express ou Challenges – a fait contre elle l’unanimité des associations d’élus. Le magazine a réalisé ce qui apparaît comme un dossier à charge contre les collectivités locales, écrivant par exemple que « nombre d’élus continuent de dilapider sans compter l’argent des contribuables ».  Il évoque de « folles dépenses », tout en reconnaissant que les dépenses des collectivités ont augmenté de … 3% par an depuis 2008, ce qui ne paraît pas si excessif. Pour illustrer son enquête, l’hebdomadaire montre un fronton de mairie sur lequel la devise républicaine a été détournée en « Liberté, égalité… prodigalité ».
Rien de surprenant donc à ce que quatre associations d’élus (AMF, AMGVF, APVF et Acuf) aient jugé utile de publier dans la foulée un communiqué dénonçant « les classements arbitraires », et « autres hit-parades pseudo-scientifiques ».
Elles dénoncent tant la forme que le fond de ce dossier à charge. Elles se sont aussi interrogées sur le cabinet PES (Public evaluation system), présenté comme « l’agence de notation des collectivités locales » - dénomination qui relève, comme le soulignent les associations d’élus, de « l’autoproclamation ». Plus grave, « les chiffres publiés agglomèrent les budgets communaux et intercommunaux sans l’afficher clairement », ce qui, relèvent les associations, « accroît artificiellement les données budgétaires par habitant ». D’autres « erreurs » sont également pointées : l’augmentation des frais de communication que dénonce l’étude inclut des dépenses qui n’ont rien à voir avec la communication ; les dépenses de personnel des collectivités sont comparées sans tenir compte du fait que les services publics y soient gérés en régie ou en délégation de service public… Enfin, « l’étude semble ignorer que les collectivités respectent la « règle d’or », laquelle les conduit, à la différence de l’État, à ne recourir à l’emprunt que pour les besoins exclusifs de financement d’équipements dont la durée de vie profite à plusieurs générations de contribuables », poursuit le communiqué.
Il est « dommage », regrettent les associations d’élus, de donner ainsi « une vision déformée et ridicule de la gestion municipale ».
 
Édition du 13  janvier 2014 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 12  janvier 2014

  • Décret du 10 janvier 2014 fixant l'étendue des zones et des servitudes de protection contre les obstacles applicables au voisinage du centre radioélectrique de Goin-Metz-Nancy-Lorraine-Aérodrome (Moselle) (ANFR : 057.024.0007)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 30 décembre 2013 portant nomination au Conseil national de la formation des élus locaux (rectificatif)


    Lire le JO  

  • Arrêté du 30 décembre 2013 portant renouvellement de l'agrément de la société anonyme d'habitations à loyer modéré Yonne Habitation


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr