Édition du 23  mai 2016


Imprimer Imprimer

L’Agence France Locale devrait prêter 700 millions d'euros cette année à ses adhérents

Le 19 mai dernier s’est tenue dans les salons de l’hôtel de ville de Lyon, une rencontre organisée par l’Agence France Locale réunissant les élus et représentants des collectivités adhérentes. L’occasion pour les participants de faire le point sur la question du financement local et de tirer, lors d’une conférence de presse à l’issue de cette rencontre, un premier bilan des actions menées par l’agence, un an après le début de son activité de crédit.
Aujourd’hui, l’AFL revendique 147 collectivités adhérentes parmi lesquelles de grandes métropoles comme Lyon ou Lille mais aussi de plus petites collectivités de quelques centaines d'habitants. A ce jour, elle a attribué 104 prêts pour un montant total de 600 millions d’euros. « Nous avons clôturé l’année 2015 avec un encours de plus de 500 millions d’euros de prêts, allant de quelques milliers à plusieurs dizaines de millions d’euros. Notre objectif en 2016 est de prêter à nos membres 700 millions d’euros », a souligné Yves Millardet, président du directoire de l’agence. A titre d’exemple, Gérard Collomb, président de la métropole de Lyon, sénateur-maire de Lyon, a précisé que « la métropole a sollicité, cette année, quatre banques françaises et l’agence pour un prêt d’investissements de 40 millions d’euros. Au final, c’est l’agence qui a été choisie proposant un taux d’intérêt de 0,55%, inférieur à celui des banques ».
L’agence pèse aujourd’hui pour 3% du marché des prêts des collectivités et a pour objectif d’atteindre les 25% des besoins du secteur public dans les dix ans à venir, soit environ 4 milliards d’euros par an. A noter que 40% des membres adhérents de l’agence n’ont à ce jour souscrit aucun emprunt que ce soit auprès de l’agence ou d’un autre organisme de prêts. Il s’agit pour eux de prévoir l’avenir. Pour répondre à ses ambitions et aux demandes des collectivités, l’agence vient de lever 500 millions d’euros auprès de 50 investisseurs qui étaient prêts à lui accorder 850 millions d’euros. 30% des fonds viennent de France et 70% de l’international majoritairement en d’Europe. Lors de son démarrage, elle avait déjà levé 750 millions d’euros à l’international auprès de 65 investisseurs. A terme, elle pense convaincre toutes les collectivités susceptibles d’adhérer, soit près de 97% d’entre elles. L’adhésion intervient après étude de leur dossier sur la base d’une notation prenant en compte leur solvabilité, leurs marges de manœuvres budgétaires et le poids de leur endettement.
Lors de son adhésion, la collectivité souscrit une part de capital de l’agence à hauteur de 0,8% du montant de sa dette au moment de son adhésion payable sur 3 à 5 ans. Les apports en capital des collectivités membres constituent les fonds propres de l’agence. Les prêts dont peuvent bénéficier les collectivités ne peuvent dépasser 50% du volume total du stock de leur dette et bien entendu, le fait d’être actionnaire ne signifie pas pour autant l’obtention automatique d’un prêt. Tout comme lors de sa création en 2013, elle reste fidèle à sa philosophie : transparence, diversification et limitation des coûts de fonctionnement.
Catherine Payen (à Lyon)
Édition du 23  mai 2016 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 22  mai 2016

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 13 mai 2016 relatif à la mobilisation de la réserve sanitaire


    Lire le JO  

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Arrêté du 11 mai 2016 portant nomination au sein du Conseil national d'évaluation des normes


    Lire le JO  

  • Lois et décrets

    LOI n° 2016-629 du 20 mai 2016 prorogeant l'application de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence (1)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Décret n° 2016-630 du 19 mai 2016 modifiant la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Décret n° 2016-632 du 19 mai 2016 relatif au lien avec la commune pour la domiciliation


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Décret n° 2016-633 du 19 mai 2016 relatif aux demandes d'élection de domicile pour l'aide médicale de l'Etat (AME)


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Décret n° 2016-641 du 19 mai 2016 relatif à la domiciliation des personnes sans domicile stable


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin :

Pratique : La création d’une commune nouvelle sur des départements différents

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr