Édition du 20  juin 2003


Imprimer Imprimer

Standard & Poor's confirme la note de référence à long terme « AAA » attribuée à la ville de Paris et la note « A+ » au département de la Meuse

Standard & Poor’s confirme la note de référence à long terme « AAA » attribuée à la ville. Cette note « reflète la richesse du tissu économique de la Ville de Paris, ses performances financières solides et son niveau de dette qui devrait augmenter mais rester modéré. Conformément aux prévisions, les dépenses d’investissement ont augmenté significativement en 2002 reflétant la mise en œuvre du programme d’investissement important lancé par la ville. Les performances financières sont cependant restées très solides en 2002, avec un besoin de financement (avant remboursement de la dette) modeste, équivalent à 1 % des recettes totales. L’endettement s’est inscrit en hausse en 2002, après plusieurs années de baisse, mais reste très modeste à 26 % des recettes de fonctionnement et nettement inférieur au pic de 1996 (57 %). En 2003, les dépenses d’investissement vont continuer à croître pour se stabiliser à 900 millions d’euros par an en 2004 et ce, jusqu’à la fin de la mandature. Cet effort d’investissement entraînera une augmentation des besoins de financement et de la dette. Toutefois, celle-ci devrait demeurer modérée grâce à des bases fiscales dynamiques, une croissance contrôlée des dépenses courantes et une programmation prudente des investissements. En tant que principal centre administratif, économique et financier du pays, la ville de Paris bénéficie d’une base fiscale riche et dynamique qui devrait lui assurer une progression régulière de ses recettes courantes, sans recours à l’augmentation des taux de fiscalité. La stabilité de la pression fiscale, inférieure de moitié à la moyenne nationale, est en effet une priorité de l’actuelle mandature. Standard & Poor’s s’attend à ce que la ville maintienne de bonnes performances financières et un niveau d’endettement modéré, malgré l’augmentation de ses dépenses d’investissement. Le niveau de hausse de la dette dépendra de sa capacité à contrôler le niveau d’exécution de ses dépenses d’investissement et à mettre en œuvre son programme de cessions d’actifs. Par ailleurs, l’agence de notation a confirmé la note de référence à long terme « A+ » du département de la Meuse. Cette note reflète ses bonnes performances financières ainsi que son niveau de dette modérément élevé. Elle prend également en considération une flexibilité limitée en matière de recettes, de fortes pressions sur les dépenses sociales et une structure économique fragile fortement exposée au ralentissement de l’économie nationale. Elle note que « le ralentissement de la croissance au niveau national, ajouté à de fortes pressions en matière de dépenses sociales, pourrait se traduire par une détérioration de la capacité d’autofinancement de la Meuse et une augmentation de ses besoins de financement dans un contexte d’effort soutenu de l’investissement. » Toutefois, la volonté affichée du département de maintenir un contrôle serré sur les dépenses courantes de façon à limiter le recours à l’endettement et de demeurer en deçà d’un ratio d’endettement de 100 % - qui est le niveau maximum pour conserver les équilibres budgétaires actuels - explique la perspective stable attribuée à la note « A+ » du département.c=http://ww
Édition du 20  juin 2003 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 20  juin 2003

  • Régime de la police d'Etat


     

  • Listes d'aptitude


     

  • Ministère du travail

    Développement d'activités pour l'emploi des jeunes


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr