Édition du 14  juin 2006


Imprimer Imprimer

«Il ne sert à rien de diminuer les dépenses de l'Etat si celles des collectivités locales dérapent parallèlement», déclare D. de Villepin devant les responsables de PME

Devant la 4e édition de la journée nationale de la CGPME, hier 13 juin, Dominique de Villepin a fait la promotion de la Conférence des finances publiques qu’il a réunie en janvier dernier, «associant l’Etat, les partenaires sociaux et les collectivités locales», indiquant notamment que celle-ci est née alors que la dette publique montait depuis plusieurs années et que «l’idée aurait pu venir au fil des années». «Nous n’avons laissé personne de côté pour que chacun puisse prendre conscience de l’état de nos finances publiques et du poids des dépenses publiques qui, vous le savez mieux que personne, handicapent notre croissance. Il ne sert à rien de diminuer les dépenses de l’Etat, si celles des collectivités locales dérapent parallèlement.» Pour le Premier ministre, «au-delà de cette prise de conscience indispensable, nous voulons des résultats concrets: ainsi, pour la première fois depuis 30 ans, le budget de l’Etat en 2007 diminuera en volume de 1%. Cet effort sans précédent s’appuie sur trois années de stabilisation des dépenses en volume, qui ont permis de repasser fin 2005 sous la barre des 3% de déficits. Il permettra d’engager un désendettement durable de l’Etat.» Pour lire le discours du Premier ministre sur le site de Matignon, voir lien ci-dessous. Cette déclaration est faite au moment où la Cour des comptes estime, dans son dernier rapport sur la situation des finances publiques, publié le 13 juin, que les administrations locales «sont aujourd'hui moins confrontées que l'Etat et les administrations de sécurité sociale à un problème de solde ou d'endettement». La Cour précise néanmoins que les collectivités doivent «porter une attention particulière à la maîtrise de leurs dépenses de fonctionnement – notamment de personnel et d'intervention -, compte tenu de leur poids croissant dans l'économie et dans la mise en œuvre des engagements européens de la France». Rappelons que, le 31 mai dernier, à l’issue la présentation par l’administration devant le Comité des finances locales (CFL) des propositions concernant les moyens de peser sur la dépense locale et modifiant les termes du contrat de croissance et de solidarité les élus, toutes tendances politiques confondues, s’étaient prononcés pour le maintien de l’indexation sur la croissance du contrat de croissance et de solidarité en 2007.pt>

Liens complémentaires :
www.premier-ministre.gouv.fr
Édition du 14  juin 2006 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 14  juin 2006

  • Lois et décrets

    Droit de préemption et à la protection des locataires en cas de vente d'un immeuble


    Lire le JO  

  • Ministère de la culture

    Définition du contenu de la demande de subvention pour une opération de fouille archéologique préventive et des pièces à produire pour la constitution du dossier


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr