Édition du 27  septembre 2004


Imprimer Imprimer

Un total de 128 sénateurs-maires siégeront désormais au Sénat

Comme elle s'y attendait, l'UMP n'a plus la majorité absolue au Sénat à l'issue des élections sénatoriales de dimanche. Elle a perdu sept sièges tandis que le PS, enregistrant sa quatrième victoire électorale de l'année, a conquis une douzaine de postes supplémentaires. Toutefois, la droite (UMP, UDF) reste majoritaire à la Haute Assemblée et le groupe PS (les socialistes et les Verts qui lui sont "rattachés administrativement") devrait frôler la centaine de sénateurs, renforcés à gauche par les élus du groupe Communiste, radical, citoyen (CRC) et les radicaux de gauche du groupe RDSE (rassemblement démocratique et social européen). Plusieurs personnalités rentrent pour la première fois au Palais du Luxembourg, comme l'ancienne ministre de l'Environnement Dominique Voynet (Verts), l'ex-président du PCF, Robert Hue et le ministre de l'Education nationale François Fillon qui ne souhaite pas siéger au Sénat, préférant mener sa réforme de l'école. Parmi les revenants, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, élu dès le premier tour dans la Vienne, mais qui n'entend pas siéger, et le président du Rassemblement pour la France (RPF), Charles Pasqua, dans les Hauts-de-Seine, qui devrait rejoindre le groupe UMP "car, dit-il, c'est là que se trouvent les anciens RPR, les gaullistes". Hubert Falco, ministre-déléguée aux Personnes âgées, dans le Var, et Nelly Olin, ministre-déléguée à la Lutte contre la précarité, dans le Val d'Oise, devront choisir entre leur portefeuille et leur siège de sénateur. Christian Poncelet (UMP), 76 ans qui a conservé son fauteuil dans les Vosges briguera un troisième et dernier mandat de président du Sénat: "il vaut mieux garder le même capitaine pour conduire le bateau (de la réforme du Sénat) à bon port", a-t-il souligné dans un entretien au Figaro daté de lundi. Alain Lambert (UMP), 58 ans, a annoncé son intention d'en faire de même. Parmi les battus, Daniel Hoeffel, président de l'association des maires de France (AMF) qui, s'estimant mal placé sur la liste UMP du Bas-Rhin, avait présenté une liste dissidente. Selon le futur président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, une primaire devrait être organisée au groupe sénatorial UMP pour départager les deux hommes. Les femmes gagnent du terrain dans la Haute Assemblée, grâce à la loi sur la parité du 6 juin 2000. Elle est appliquée pour la deuxième fois aux sénatoriales. Il y avait 34 sénatrices à l'issue du renouvellement de 2001, elles devraient dépasser les 50 sur les 331 postes à pourvoir. 128 sénateurs-maires siégeront désormais au Sénat M. ABOUT (Nicolas) Yvelines Montigny-le-Bretonneux M. ALDUY (Jean-Paul) Pyrénées-Orientales Perpignan M. ANDRÉ (Pierre) Aisne Saint-Quentin M. ANGELS (Bernard) Val-d'Oise Ecouen M. ARNAUD (Philippe) Charente Blanzac-Porcheresse M. AUBAN (Bertrand) Haute-Garonne Eup M. BADRÉ (Denis) Hauts-de-Seine Ville-d'Avray M. BARBIER (Gilbert) Jura Dole M. BARRAUX (Bernard) Allier Marcillat-en-Combraille Mme BEAUFILS (Marie-France) Indre-et-Loire Saint-Pierre-des-Corps M. BÉCOT (Michel) Deux-Sèvres Moncoutant M. BEL (Jean-Pierre) Ariège Lavelanet M. BESSE (Roger) Cantal Ydes M. BÉTEILLE (Laurent) Essonne Brunoy M. BILLARD (Joël) Eure-et-Loir Bonneval M. BILLOUT (Michel) Seine-et-Marne Nangis M. BIWER (Claude) Meuse Marville M. BIZET (Jean) Manche Le Teilleul M. BLANC (Paul) Pyrénées-Orientales Sournia M. BOCKEL (Jean-Marie) Haut-Rhin Mulhouse M. BORDIER (Pierre) Yonne Saint-Fargeau M. BOROTRA (Didier) Pyrénées-Atlantiques Biarritz M. BOULAUD (Didier) Nièvre Nevers Mme BOUT (Brigitte) Pas-de-Calais Fleurbaix Mme BOYER (Yolande) Finistère Châteaulin M. BRAYE (Dominique) Yvelines Buchelay M. CAMBON (Christian) Val-de-Marne Saint-Mandé Mme CAMPION (Claire-Lise) Essonne Bouray-sur-Juine M. CÉSAR (Gérard) Gironde Rauzan M. CHARASSE (Michel) Puy-de-Dôme Puy-Guillaume M. COLLIN (Yvon) Tarn-et-Garonne Caussade M. COLLOMB (Gérard) Rhône Lyon M. CORNU (Gérard) Eure-et-Loir Fontenay-sur-Eure M. COURRIÈRE (R
Édition du 27  septembre 2004 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 26  septembre 2004

  • Revalorisation pour l'année universitaire 2004-2005 des taux de diverses primes et indemnités indexées sur la valeur du point indiciaire de la fonction publique


     

  • Majorations des subventions accordées par l'Agence nationale pour la rénovation urbaine


     

  • Ministère de la culture


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr