Édition du 2 mars 2015


Imprimer Imprimer

Presque un jeune sur deux issu de l’immigration africaine est pauvre

Une étude de France Stratégie (le Commissariat général à la stratégie et à la prospective) publiée hier dresse un bilan bien sombre de la politique d’intégration en France. Intitulée Jeunes issus de l'immigration : quels obstacles à leur insertion économique ?, cette étude livre des résultats qui, s’ils ne sont pas surprenants, sont néanmoins inquiétants.
Dans tous les domaines – éducation, logement, emploi, citoyenneté, santé… – les jeunes issus de familles immigrées, et singulièrement africaines et maghrébines, sont moins, voire beaucoup moins bien placés que des jeunes « sans ascendance migratoire directe ».
L’étude porte bien, il faut le noter, non sur les immigrés eux-mêmes mais sur leurs enfants, c’est-à-dire des jeunes qui sont, dans la plupart des cas, de nationalité française. Ce qui ne les empêche pas d’être plus pauvres, moins diplômés, plus souvent chômeurs, surexposés à la précarité.
Certains chiffres sont accablants : alors que 64,2 % des jeunes d’origine française (que l’étude appelle les « natifs ») obtiennent le bac, le chiffre tombe à 33 % pour les jeunes issus de famille immigrées turques. 30 % des jeunes issus de familles africaines sortent du système éducatif sans diplôme, contre 16 % chez les natifs.
Les chiffres de chômage sont également sans appel : si 22 % des jeunes de moins de 25 ans sans ascendance migratoire sont au chômage – ce qui est déjà énorme – ce sont 42 % des descendants de familles africaines ou maghrébines de cette classe d’âge qui n’ont pas de travail ! De tous les enfants d’immigrés, relève l’étude, ce sont toujours ceux venus d’Afrique qui sont le plus défavorisés, notamment en termes de discrimination à l’embauche. Et même pour ceux qui ont du travail, c’est également dans cette catégorie que l’on trouve le plus gros écart entre le diplôme obtenu et la qualification de l’emploi : on trouve fréquemment à des postes de magasiniers ou en usine des jeunes issus de familles africaines, munis d’un diplôme à bac +3 voire bac +5.
Les jeunes issus de l’immigration sont aussi moins nombreux dans la fonction publique – à l’exception notable de la fonction publique hospitalière où les enfants d’immigrés africains sont surreprésentés ; mais pas en tant que chirurgiens ou chefs de service…
Bien qu’il soit difficile de savoir s’il s’agit d’une cause ou d’une conséquence de cette situation de sur-chômage, les descendants de familles étrangères sont également les plus mal logés et, tout simplement, les plus pauvres. La « getthoïsation », voire « l’apartheid » qu’évoquait récemment le Premier ministre, est à l’œuvre : presque 40 % des descendants d’immigrés africains vivent, par exemple, dans les 10 % de communes qui comptent le plus de chômeurs. Plus frappant encore : alors que 4 % des « natifs » habitent en ZUS, ce sont un quart des jeunes issus de l’immigration africaine qui y vivent.
Mais le chiffre le plus inquiétant est certainement celui de la pauvreté : 44 % des jeunes issus de l’immigration africaine vivent, dans ce pays, en-dessous du seuil de pauvreté – contre 11,3 % des jeunes sans ascendance migratoire directe.
Il y a du chemin à faire, on le voit en parcourant l’étude, pour que « l’égalité républicaine » devienne autre chose qu’une belle formule.

Télécharger l’étude.
Édition du 2 mars 2015 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 1er mars 2015

  • Arrêté du 27 février 2015 pris pour l'application de l'article 200 quater du code général des impôts relatif au crédit d'impôt sur le revenu en faveur de la transition énergétique


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie et des finances

    Décision du 23 février 2015 relative à la reconnaissance de la dimension nationale du projet déposé par la Compagnie nationale du Rhône (CNR) en vue de réaliser une infrastructure de recharge pour véhicules électriques


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr