Édition du 1er décembre 2015


Imprimer Imprimer

Manuel Valls prépare les esprits à une prolongation de l’état d’urgence

Le Premier ministre, Manuel Valls, lors d’une interview ce matin sur Europe 1, est revenu sur la plupart des grands sujets d’actualité. Il a notamment déjà prévenu qu’il ne « faut pas écarter » une prolongation de trois mois de l’état d’urgence au-delà du mois de février.
Le chef du gouvernement a fait le point sur les résultats des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence – 2000 perquisitions administratives à ce jour, « ayant permis de saisir 320 armes », d’initier « 250 procédures judiciaires et 210 gardes à vue ». Le groupe terroriste qui était présent à Paris et Saint-Denis a « sans doute été neutralisé », estime Manuel Valls, qui appelle néanmoins à être « prudents » : « Ma responsabilité est de dire cette vérité. Il faut vivre avec cette menace terroriste qui est durable, il faut s’y préparer, il faut être capable d’y faire face. La guerre est là, sous une autre forme donc il faut y faire face et il faut la mener avec les armes de l’État de droit, les armes de la démocratie et avec le peuple, debout. » Face à certaines critiques qui se font jour notamment sur les interdictions de manifestations ou les assignations à résidence de militants écologistes, Manuel Valls a assumé : « Oui, il y a une restriction de liberté, sur le droit de manifester. Mais cela se fait avec intelligence. » L’état d’urgence, a-t-il ajouté, « est là précisément pour protéger nos libertés face à un acte de guerre ».
Manuel Valls a confirmé que des portiques de sécurité allaient être installés dans certaines gares : « avant Noël » à la Gare du Nord, à Paris, « mais aussi sur l'ensemble des gares que le Thalys dessert », c’est-à-dire y compris en Belgique et aux Pays-Bas. Quant à la prolongation de l’état d’urgence, actuellement en vigueur jusqu’au 26 février, « il ne faut pas écarter cette possibilité, en fonction de la menace », a indiqué le Premier ministre, qui a également rappelé que le gouvernement est « engagé dans une réforme de la Constitution qui (lui) permettra de mettre en place des dispositifs (…) plus efficaces dans le temps ».
Manuel Valls a été interrogé sur d’autres sujets que le terrorisme. Sur la forte hausse du chômage enregistrée en octobre (+ 1,2 %), le Premier ministre a incriminé la croissance, « encore insuffisante ». « Nous créons de l'emploi, 50 000 sur un an mais c'est insuffisant. D'abord parce qu'il y a 120 000 actifs supplémentaires, c'est une différence par rapport à d'autres pays qui rentrent sur le marché du travail, notamment des jeunes. C'est insuffisant parce que la croissance, même si elle est de retour, n'est pas suffisante pour créer suffisamment d'emplois. »
Sur la question du pouvoir d’achat, Manuel Valls a refusé de s’engager que ce soit sur une revalorisation du smic (bloqué depuis 2012) ou sur le point d’indice des fonctionnaires, également gelé depuis cinq ans. « Je ne peux répondre à ce stade », a-t-il indiqué, prenant à demi-mot le contrepied de sa ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, qui a laissé entendre la semaine dernière que le point d’indice serait augmenté d’environ un point ou en pourcentage l’an prochain. « Il y a un rendez-vous avec les syndicats en février », s’est contenté de commenter le Premier ministre.
Manuel Valls, enfin, a confirmé le lancement du chantier de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en utilisant un argument forcément opportun, dans la période : l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes serait « beaucoup plus sûr que celui de Nantes, qui est dangereux » – sans préciser s'il s'agit d'un risque du point de vue de la gestion du trafic ou d'un risque sécuritaire.
F.L.
Édition du 1er décembre 2015 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 1er décembre 2015

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 23 novembre 2015 modifiant divers arrêtés en matière de chasse suite à la nouvelle délimitation des cantons


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 16 novembre 2015 portant ouverture pour les collectivités territoriales et établissements publics territoriaux de Mayotte d'un examen professionnel par voie d'avancement de grade d'animateur principal territorial de 2e classe du centre de gestion de Mayotte (session 2016)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 24 novembre 2015 portant désignation du site Natura 2000 lac de Grand-Lieu (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 24 novembre 2015 portant désignation du site Natura 2000 marais du Bas Médoc (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 24 novembre 2015 portant désignation du site Natura 2000 baie de La Ciotat (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de mai :

L'accueil des fêtes foraines et des cirques fait toujours débat
La prévention de la radicalisation passe par les contrats de ville
TERRITOIRES. Etat et collectivités s'unissent pour protéger le Canal du Midi
PRATIQUE. Organiser le télétravail dans la fonction publique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr