Édition du 20  juin 2007


Imprimer Imprimer

Fadela Amara, secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la Ville

Militante des quartiers populaires depuis son adolescence, marquée à gauche, la fondatrice du mouvement féministe «Ni putes ni soumises» Fadela Amara est nommée secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la Ville. Elle est placée sous l'autorité de la ministre Christine Boutin, en charge du Logement et de la Ville. Cette fille d'immigrés kabyles née en 1964 à Clermont-Ferrand est entrée en politique par le militantisme associatif après la mort d'un de ses frères, fauché par une voiture alors qu'elle n'avait que quatorze ans. Révoltée par l'attitude de la police à cette occasion, l'adolescente s'engage alors et participe à une marche civique. En 1983, elle participe à la marche des beurs «pour l'égalité» des enfants d'immigrés, le premier grand mouvement parti des banlieues françaises. Mme Amara rejoint ensuite le mouvement SOS Racisme, proche du Parti socialiste et créé dans la foulée. En 2000, elle est élue à la tête de la Fédération nationale de la maison des potes, une fédération d'associations de quartier au sein de laquelle elle développe sa vision du féminisme. Elle organise notamment des «états généraux des femmes des quartiers» en janvier 2002 pour rendre visibles les doléances des femmes: ce sera la naissance du mouvement «Ni putes ni soumises» dont elle prendra la tête. Mouvement féministe mais aussi lutte en faveur d'une plus grande mixité, «Ni putes ni soumises» dénonce le sexisme qui règne dans les banlieues et les violences dont sont victimes les femmes, mais aussi l'existence même de «ghettos». En 2003, le mouvement se lance dans une nouvelle grande marche à travers 23 villes de France qui s'achève le 8 mars 2003, jour de la journée de la femme. Environ 30.000 manifestants sont réunis à Paris et le mouvement accède à une reconnaissance nationale: Fadela Amara est reçue par le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Mme Amara est depuis devenue présidente de l'association «Ni putes ni soumises». Elle a également été nommée par Jacques Chirac au sein de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE).
Édition du 20  juin 2007 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 20  juin 2007

  • Hors rubrique

    Composition du Gouvernement


     

  • Agrément d'associations de surveillance de la qualité de l'air au titre du code de l'environnement


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'avril

Loi Elan : décryptage du volet littoral

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr