Édition du 16  mai 2017


Imprimer Imprimer

Édouard Philippe, maire du Havre, nommé Premier ministre


Après une semaine d’attente, on connaît depuis hier après-midi le nom du Premier ministre d’Emmanuel Macron.
Édouard Philippe, 46 ans, est maire du Havre, président de la communauté d’agglomération havraise et député de la Seine-Maritime. Il est membre du parti Les Républicains et proche du maire de Bordeaux Alain Juppé. Édouard Philippe est par ailleurs membre, depuis novembre 2014, du bureau de l’AMF. Il est également membre de son groupe de travail laïcité.
Édouard Philippe est passé par « Sciences Po » et l’ENA. Il est avocat. Il a débuté sa carrière comme maître des requêtes au Conseil d’État, en tant que spécialiste des marchés publics. À l’élection municipale de 2001, il est élu conseiller municipal du Havre dans l’équipe d’Antoine Rufenacht et devient adjoint en charge des affaires juridiques. Il a ensuite été successivement adjoint chargé du développement économique et portuaire, de l’emploi, de la formation, de l’enseignement supérieur et des relations internationales, puis de l’urbanisme, de l’habitat, du Grand Paris et du développement portuaire. En 2010, après la démission d’Antoine Rufenacht, il est élu maire par le conseil municipal, avant d’être réélu dès le premier tour à l’élection municipale de 2014.
Entre temps, Édouard Philippe a été élu conseiller général en 2008 et député en 2012. Il a donc connu tous les mandats locaux, en dehors de celui de conseiller régional.
Le nouveau Premier ministre a fait un très bref passage dans le cabinet d’Alain Juppé au ministère du Développement durable en 2007. On se rappelle en effet qu’Alain Juppé avait alors presque immédiatement démissionné de son ministère, après avoir été battu à l’élection législative suivant l’élection présidentielle de 2007. Édouard Philippe a alors lui aussi quitté le ministère, et fait un passage dans le secteur privé, entre 2007 et 2010, en tant que directeur des affaires publiques du groupe Areva.
À l’Assemblée nationale, Édouard Philippe était membre de la commission des lois et membre de plusieurs groupes d’études (politique portuaire, automobile, énergie, pêche, villes et banlieues). Il n’est l’auteur d’aucune proposition de loi mais a eu l’occasion de poser de nombreuses questions au gouvernement notamment sur des questions liées aux collectivités locales : refonte du schéma intercommunal, répartition territoriale de la CVAE, transfert des compétences en matière d’eau et d’assainissement, marchés publics…
Le nouveau Premier ministre est à présent en train de constituer son gouvernement, qui devrait être réuni dès demain matin. Emmanuel Macron souhaite un gouvernement paritaire et « resserré », d’une quinzaine de membres. Édouard Philippe a annoncé hier soir, sur TF1, qu'il préparait « un gouvernement rassembleur de compétences », avec « des gens venus de la gauche, de la droite et de la société civile ». Il a dit vouloir s'inspirer en la matière de son expérience de maire : « Les maires sont très souvent dans cette logique » de rassemblement au-delà des partis, a défendu le Premier ministre. « Ils travaillent avec d'autres maires qui ne sont pas de leur parti, et ils arrivent à définir un projet d'intérêt général et à le mettre en œuvre. Si les maires sont les élus les plus populaires, c'est parce qu'ils arrivent à dépasser les clivages partisans, qui sont importants, mais qui ne sont jamais décisifs ».
Hier, après la nomination d'Édouard Philippe à Matignon, un certain nombre de maires de grandes villes, issus de la droite et du centre, ont appelé à « être au rendez-vous de l'intérêt général » et à « répondre à la main tendue par le président de la République ». Parmi eux, les maires de Tourcoing, Reims, Angers, Arras, Valenciennes, Nice, Châlons-en-Champagne et Toulouse. Autre figure ayant signé cet appel, Alain Lambert, ancien sénateur-maire d'Alençon et actuel président du CNEN.
F.L.
Édition du 16  mai 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 16  mai 2017

  • Lois et décrets

    Décret du 15 mai 2017 portant nomination du Premier ministre


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 15 mai 2017 fixant la liste du premier tour de l'élection des députés élus par les Français établis hors de France


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 15 mai 2017 portant interdiction de déplacement des supporters du club de football du SC Bastia lors de la rencontre du samedi 20 mai 2017 à 21 heures avec l'Olympique de Marseille


    Lire le JO  

  • Ministère des armées

    Arrêté du 27 avril 2017 modifiant l'arrêté du 16 juin 2014 fixant la nature de l'épreuve et les règles d'organisation générale des recrutements réservés pour l'accès au corps des aides-soignants et des agents des services hospitaliers qualifiés civils du ministère de la défense


    Lire le JO  

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Arrêté du 9 mai 2017 modifiant l'arrêté du 20 février 2017 modifiant la liste des membres titulaires et suppléants représentant les organisations syndicales de fonctionnaires territoriaux au Conseil supérieur de la fonction publique territoriale


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juillet-août :

Les principaux enseignements des élections législatives
Finances locales : des incertitudes planent sur les chantiers du gouvernement
Transports. La métropole lilloise expérimente le "péage positif"
PRATIQUE. Organiser la deuxième vie des déchets de chantier

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr