Édition du 23  mars 2017


Imprimer Imprimer

Philippe Poutou plaide pour « un parrainage citoyen »


Aurelien Faidy
Philippe Poutou n’avait pas l’habitude de l’exercice et il l’a dit hier sans détours aux maires venus l’entendre. « Je suis un peu intimidé », a ainsi confié le candidat du NPA, ajoutant même qu’il n’était « pas habitué à parler devant autant de cravates ».
Il a ensuite évoqué en préambule ses rapports personnels avec le mandat de maire. « J’ai essayé d’être élu maire de Bordeaux en 2014 mais je n’ai obtenu que 2 % des voix », a-t-il indiqué, soulignant qu’il ne « s’entendait pas bien » avec le maire actuel. La relation est plus « positive » avec l’ancien maire et la maire actuelle de Blanquefort qui ont tout deux soutenu le combat des salariés de l’usine Ford, où il travaille, contre sa fermeture.
Philippe Poutou a aussi témoigné de ses difficultés à recueillir les 500 parrainages nécessaires à sa candidature à la présidence de la République. Et rapporté aux maires présents dans le studio 104 de Radio France les confidences des élus auprès desquels il avait sollicité ces parrainages. « En parrainant un candidat marqué politiquement les maires des petites communes craignent que cela apparaisse comme un appui politique et que cela ait des conséquences négatives au sein de leur conseil municipal ou dans leurs relations avec les départements ou les régions », a dit Philippe Poutou plaidant pour un « parrainage citoyen ».
Dans le temps restant, le candidat du NPA a souligné les « conséquences dramatiques » de la politique de rigueur sur la gestion des communes. « Avec moins d’argent, c’est difficile pour les communes de maintenir des services publics. Cela conduit les communes à faire des délégations au secteur privé pour assurer ces services qui deviennent plus chers, a-t-il dénoncé. Il faut retrouver un système de péréquation pour redonner plus de moyens aux petites communes et moins aux grandes villes ». Philippe Poutou a aussi critiqué les dispositions de la loi Notre sur l’intercommunalité. Selon lui, la mise en place de grandes intercommunalités « éloigne le pouvoir de décision des communes ». « Cela pose un problème de contrôle par les citoyens », a-t-il également souligné. Le candidat du NPA a aussi critiqué les métropoles qui « posent des problèmes aux communes aux alentours et dérèglent la vie sociale au sein du département ».
Il a enfin répondu aux questions posées par deux présidents d'associations départementales de maires : Stéphane Fouassin (la Réunion) et Christian Bilhac (Hérault), déclarant à nouveau qu'il était important de donner plus de moyens aux élus.
Comme d’autres « petits candidats », Philippe Poutou n’était pas venu avec un programme précis sur les actions à entreprendre une fois élu président de la République.
C.N.
Édition du 23  mars 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 23  mars 2017

  • Premier ministre

    Arrêté du 2 mars 2017 relatif à l'approbation du cahier des charges de l'appel à projets « Concours French tech Diversité »


    Lire le JO  

  • Premier ministre

    Convention du 21 mars 2017 entre l'Etat et l'Agence nationale de la recherche relative au programme d'investissements d'avenir (action : « Instituts hospitalo-universitaires 2 »)


    Lire le JO  

  • Ministère des affaires étrangères et du développement international

    Arrêté du 14 mars 2017 relatif aux bureaux de vote ouverts pour l'élection du Président de la République dans les ambassades et les postes consulaires en 2017


    Lire le JO  

  • Ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer

    Décret n° 2017-370 du 21 mars 2017 relatif aux comités régionaux de la biodiversité


    Lire le JO  

  • Ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer

    Arrêté du 16 mars 2017 portant classement parmi les sites du département de la Haute-Loire du rocher Saint-Michel, sur le territoire de la commune d'Aiguilhe


    Lire le JO  

  • Ministère des affaires sociales et de la santé

    Arrêté du 21 mars 2017 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 27 février 2017 portant ouverture des concours de recrutement externe, interne et de troisième voie d'éducateur territorial des activités physiques et sportives en partenariat avec les centres de gestion du Calvados, de la Manche, de l'Orne et de la Seine-Maritime organisé par le centre de gestion de l'Eure


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'avril :

Les candidats unanimes pour défendre et conforter la commune
TERRITOIRES. Groupements hospitaliers de territoire : les élus inquiets
PRATIQUE. Créer une maison de santé
Loi égalité et citoyenneté : les mesures relatives à l'urbanisme

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr