Édition du 26  février 2015


Imprimer Imprimer

Déficit public : la Commission européenne accorde un délai supplémentaire à la France

La Commission européenne a exigé hier davantage d'efforts de réduction du déficit public de la France, dont la situation sera réévaluée dans les prochains mois, tout en prônant de reporter à 2017 l'obligation de le ramener sous la limite de 3% du PIB. « Il est évident que la France doit redoubler d'efforts, que ce soit au niveau des réformes budgétaires ou au niveau des réformes structurelles », a déclaré son vice-président, Valdis Dombrovskis, lors d'une conférence de presse.
Face à l'échec de la France à ramener comme prévu son déficit à la limite européenne de 3% fin 2015, « nous allons définir une nouvelle date butoir qui sera 2017 », a-t-il ajouté, rappelant que les ministres des Finances de l'Union européenne devaient l'accepter.
Cette nouvelle date est conforme à la trajectoire actuelle de finances publiques du gouvernement français qui prévoit un déficit public ramené à 2,8% du PIB fin 2017, soit après la prochaine élection présidentielle. La France avait déjà obtenu un délai de deux ans pour repousser cette obligation de 2013 à 2015.
Valdis Dombrovskis a ajouté que la Commission demandait à la France d'effectuer cette année un effort de redressement budgétaire équivalent à 0,5 point de PIB. L'effort structurel de 0,5 point de PIB cette année, « c'est une exigence extrêmement ferme qui devra être tenue dans les trois mois », a déclaré le commissaire aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici, lors de la conférence de presse. En cas d'échec, « les sanctions existent », a souligné l'ancien ministre français des Finances, même si « les sanctions sont toujours un échec ».
Pour sa part, le Premier ministre, Manuel Valls, a estimé qu’il « n'y aura pas », lui semble-t-il, « de difficulté majeure » pour réduire de 0,5 point le déficit cette année. « Nous prendrons les décisions qu'il faut », a-t-il ajouté, en précisant qu'il se rendrait le 18 mars à Bruxelles pour rencontrer la Commission européenne.
Interrogé par France 2 sur le délai supplémentaire accordé par Bruxelles à la France pour la réduction de son déficit public, Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement, a assuré hier que les économies supplémentaires réclamées à Paris par l'Union européenne seraient faites « dans tous les secteurs », hormis la Défense dont le budget reste « sanctuarisé ».
Édition du 26  février 2015 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 26  février 2015

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 11 février 2015 portant extension du périmètre d'agrément d'un organisme pour effectuer le contrôle périodique de certaines catégories d'installations classées soumises à déclaration


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 3 février 2015 portant ouverture de concours externe, interne et de troisième voie d'animateurs territoriaux par le centre de gestion du Doubs (session 2015)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Décret du 24 février 2015 portant classement de la commune de Vittel (Vosges) comme station de tourisme


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Décret du 24 février 2015 portant classement de la commune de Metz (Moselle) comme station de tourisme


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 11 février 2015 portant nomination d'une directrice régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Pays de la Loire)


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de septembre :

Elus locaux. Fin du cumul des mandats : la prime au local
Petite enfance : l'AMF rappelle ses priorités
TERRITOIRES. Attirer des médecins, un défi pour les collectivités
VIE LOCALE. La gendarmerie teste les brigades territoriales de contact

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr