Édition du 14  mai 2008


Imprimer Imprimer

Modernisation des services en faveur des usagers –notamment les collectivités territoriales: la direction générale de la modernisation de l’Etat (DGME) se réorganise pour définira stratégie et actions

La direction générale de la modernisation de l’Etat (DGME) se réorganise pour accompagner la mise en œuvre de la révision générale des politiques publiques, annonce le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique. Eric Woerth a indiqué le 13 mai qu’il a décidé de «faire de la direction générale de la modernisation de l’Etat une véritable administration de mission qui soit à la fois force de proposition et aiguillon en faveur de la modernisation.» Sous l’impulsion de son directeur, François-Daniel Migeon, nommé en novembre 2007 pour son «expérience diversifiée dans l’administration et sa double culture publique et privé», la DGME adopte aujourd’hui une «nouvelle organisation en mode projet, tendue vers des missions claires et à forte valeur ajoutée.» Le mode de fonctionnement et l’organisation de la DGME ont été «repensés» autour de trois services assumant chacun une mission essentielle pour la modernisation de l’Etat : -le service «Innovation» définit la stratégie et les actions à mener en matière de simplification et de modernisation des services en faveur des usagers qu’ils soient particuliers, entreprises ou collectivités territoriales. Il s’appuie en particulier sur les meilleures pratiques étrangères pour satisfaire les attentes croissantes des usagers. -le service «Conseil» accompagne les ministères dans la mise en oeuvre des décisions des «conseils de modernisation des politiques publiques» en apportant notamment une expertise sur les leviers de modernisation les plus structurants (conduite du changement, optimisation des organisations, des processus, des systèmes d’information, etc.). -le service «Projets» pilote des chantiers interministériels structurants dans les domaines de la simplification des démarches administratives, de l’amélioration de l’accueil des usagers, de la qualité des services publics et du développement de l’administration électronique. A titre d’exemple, la DGME a été chargée par le ministre de la mise en œuvre de plusieurs projets interministériels annoncés par le Gouvernement, notamment la réduction du coût des appels téléphoniques vers les administrations ainsi que le déploiement des engagements de qualité de l’accueil des services publics et l’installation d’un tableau de bord de suivi de l’avancement et de l’impact des mesures décidées dans le cadre de la révision générale des politiques publiques. Dans sa nouvelle organisation, la DGME «entend mettre en application les principes de la révision générale des politiques publiques et être un laboratoire de la nouvelle administration susceptible d’attirer les meilleurs talents au service d’un Etat plus moderne et plus performant.»c=ht
Édition du 14  mai 2008 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 14  mai 2008

  • Date et modalités d'organisation des élections pour le renouvellement des représentants des communes au Conseil supérieur de la fonction publique territoriale


     

  • Décisions d'irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental (rectificatif)


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr