Édition du 27  décembre 2001


Imprimer Imprimer

Il faudra quinze ans aux forêts françaises pour se remettre des tempêtes de décembre 1999, selon l'Office national des forêts (ONF)

Deux ans après les tempêtes de décembre 1999, le secrétaire général de l'Office national des forêts (ONF) Jacques Descargues a estimé, hier mercredi, qu'il faudrait une quinzaine d'années pour ''retrouver un paysage forestier qui ressemble à une forêt''. Ces tempêtes ont ''abattu près de 140 millions de mètres cubes de bois'', rappelle de son côté le ministère de l'Agriculture dans un communiqué, affirmant que ''les engagements financiers du gouvernement s'élèvent à près de 460 millions d'euros (plus de 3 milliards de francs) pour les années 2000 et 2001''. L'ONF a l'intention de replanter ''très, très peu'' mais de ''privilégier la régénération naturelle'', a expliqué Jacques Descargues sur RTL. ''On va laisser, à partir des arbres qui restent, les graines rentrer dans le sol, germer et produire elles-mêmes une nouvelle forêt''. Cette méthode devrait donner selon lui une forêt ''beaucoup plus diverse et beaucoup plus naturelle''. ''Dans tous les cas, que l'on replante ou qu'on laisse faire la nature, on ne pourra retrouver un paysage forestier qui ressemble à une forêt qu'au bout d'une quinzaine d'années'', note Jacques Descargues. Le ministère de l'Agriculture considère que la ''phase de nettoyage et de reconstruction a désormais bien démarré et montera en puissance en 2002 et 2003''. Son communiqué rappelle que 915 millions d'euros (6 milliards de francs) ont été affectés sur dix ans ''pour aider les propriétaires à nettoyer leurs forêts et reconstituer les peuplements détruits''. Jacques Descargues a confirmé le bilan des dégâts forestiers fournis deux semaines après la tempête par l'ONF. ''Globalement, les dégâts chiffrés en mètres cubes correspondaient à peu près à trois années de récolte de bois qui étaient par terre'', a-t-il dit, ajoutant : ''Il y a pratiquement 30% du bois abattu qui ne pourra pas être récupéré et qui va donc pourrir sur place''. Selon lui, ''le marché du bois est encore aujourd'hui très perturbé''. Mi-janvier 2000, l'ONF avait estimé que 350 millions d'arbres avaient été touchés et que la forêt française avait perdu plus de 130 millions de mètres cubes de bois, soit 6,5% du volume total de près de deux milliards de mètres cubes. Chaque année, 47 millions de mètres cubes sont récoltés. L'ensemble de la "filière bois" française emploie un demi-million de personnes. Les 26 et 28 décembre 1999, les tempêtes Lothar et Martin avaient balayé la France, faisant 92 morts et environ 2 000 blessés.c=http://www.updat
Édition du 27  décembre 2001 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 27  décembre 2001

  • Ministère du travail

    Agences régionales de l'hospitalisation


     

  • Opérations de construction, d'amélioration ou d'acquisition-amélioration d'immeubles pour l'aménagement avec l'aide de l'Etat des logements ou des logements-foyers à usage locatif


     

  • Valeur en euros de certains montants exprimés en francs


     

  • Régime et réparation des eaux et lutte contre leur pollution


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'avril

Loi Elan : décryptage du volet littoral

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr