Édition du 30  avril 2009


Imprimer Imprimer

Pollueur-payeur: les conditions d'application de la loi LRE sont publiées

Un décret (1), pris en application de la loi relative à la responsabilité environnementale du 1er août 2008, précise les conditions dans lesquelles sont prévenus ou réparés, en application du principe pollueur-payeur et à un coût raisonnable pour la société, les dommages causés à l'environnement par l'activité d'un exploitant (articles L. 160-1 et suivants du Code de l'environnement). Les conditions d'appréciation de la gravité du dommage sont précisées: le risque d'atteinte grave à la santé humaine du fait de la contamination des sols résultant de l'introduction directe ou indirecte, en surface ou dans le sol, de substances, préparations, organismes ou micro-organismes, est apprécié au moment de la manifestation du risque ou de la réalisation du dommage (art. R. 161-1). Il en est de même pour les dommages affectant gravement l'état écologique, chimique ou quantitatif ou le potentiel écologique des eaux (art. R. 161-2). Les activités professionnelles à l'origine de dommages causés à l'environnement, et qui peuvent être prévenus et réparés, sont listées. Le préfet du département, dans lequel se manifeste la menace imminente de dommages à l'environnement ou dans lequel se réalise le dommage, sera compétent. Les associations de protection de l''environnement ainsi que toute personne directement concernée ou risquant de l'être par un dommage ou une menace imminente de dommage et disposant d'éléments sérieux en établissant l'existence, peuvent en informer le préfet (art. R. 162-3). Elles peuvent également lui demander de mettre ou de faire mettre en oeuvre les mesures de prévention ou de réparation. Si le préfet considère que la demande est justifiée, il recueille les observations de l'exploitant concerné pour l'inviter s'il le faut, à prendre sans délai et à ses frais des mesures de prévention afin d'empêcher la réalisation de la menace ou d'en limiter les effets. L'instruction des dossiers et le rôle du préfet sont prévus par les articles R. 162-11 à R. 162-15: les mesures de réparation devront être prescrites par arrêté motivé du préfet. Il devra au préalable avoir consulté pour avis le comité départemental de l'environnement. Dès la réception des mesures par l'exploitant, le préfet dispose de trois mois pour statuer. L'arrêté devra être notifié à l'exploitant et une copie déposée à la mairie pour y être affichée pendant une durée au minimum d'un mois. Une copie de l'arrêté (ampliation) devra être adressée à chaque collectivité territoriale ou EPCI ayant été consulté (art. R. 162-16 et R. 162-17). L'exploitant devra informer le préfet de l'exécution des travaux qui sera constatée par un agent placé sous la responsabilité préfectorale (art. R. 162-18). Enfin, en cas d'urgence et lorsque l'exploitant tenu de prévenir ou de réparer les dommages ne peut être immédiatement identifié, les collectivités territoriales ou leurs groupements, les établissements publics, les groupements d'intérêt public, les associations de protection de l'environnement, les syndicats professionnels, les fondations, les propriétaires de biens affectés par les dommages ou leurs associations peuvent proposer au préfet de réaliser eux-mêmes des mesures de prévention ou de réparation. Si le préfet donne une suite favorable, il fixe par arrêté les conditions de cette intervention, notamment en ce qui concerne les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des biens et des personnes concernées. (1) Décret n° 2009-468 du 23 avril 2009, JO du 26 avril. Pour lire le texte, voir lien ci-dessous.

Liens complémentaires :
www.legifrance.gouv.fr
Édition du 30  avril 2009 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 30  avril 2009

  • Montant du droit à compensation résultant pour les régions Champagne-Ardenne et Franche-Comté du transfert anticipé au 1er janvier 2008 de l'organisation et du financement des actions de formation professionnelle mises en œuvre par l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA)


     

  • Aide versée sous la forme de chèques emploi-service universels préfinancés par l'Etat en faveur du pouvoir d'achat de publics bénéficiaires de prestations sociales ou de demandeurs d'emploi


     

  • Versement d'une prime exceptionnelle pour les familles modestes


     

  • Ministère de la culture

    Archives


     

  • Garantie de l'intégrité et la confidentialité de l'envoi du relevé de situation individuelle et de l'estimation indicative globale lorsque ces documents sont adressés aux fonctionnaires, aux magistrats et aux militaires par l'intermédiaire de leur service gestionnaire


     

  • Cour des comptes

    Personnalités qualifiées et membres élus du Conseil supérieur des chambres régionales des comptes


     

  • Index national bâtiment «tous corps d'état» (symbole BT 01)


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'avril

Loi Elan : décryptage du volet littoral

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr