Édition du 6 novembre 2008


Imprimer Imprimer

La dépense de protection de l'environnement des administrations publiques a atteint 12,37 milliards d'euros, sur un total de 36,2 milliards d'euros en 2006 (+4% par rapport à 2005)

Dans son édition annuelle des comptes de la dépense de protection de l'environnement, l’Institut français de l’environnement (IFEN) estime que celle-ci a atteint 36,2 milliards d'euros en 2006, en hausse de 4% par rapport à 2005, dont 12,37 milliards pour les administrations publiques. Elle représente 2% du produit intérieur brut. Aux prix courants, elle a augmenté en moyenne de 6% par an depuis 1990. En 2006, les dépenses d’investissement progressent moins rapidement, après une année 2005 marquée par l’échéance de plusieurs obligations de mises aux normes des équipements. L’IFEN mesure l'effort financier des ménages, des entreprises et des administrations publiques pour la prévention, la réduction ou la suppression des dégradations de l'environnement. Cette dépense comprend notamment la gestion des eaux usées et des déchets, la protection de l’air, la lutte contre le bruit, la protection de la biodiversité et des paysages et la recherche et développement en environnement. L’assainissement des eaux usées et la gestion des déchets représentent les deux tiers de la dépense totale. Cette dépense atteint 3,813 milliards d’euros pour les administrations publiques, sur un total de 12,01 milliards (+2,9%). En matière de déchets, les administrations publiques ont dépensé 14% du total, soit 1,57 milliard d’euros sur 11,63 (+6,1%). Dans le domaine du nettoyage des rues, où les administrations publiques sont bien sûr les seules à intervenir, la dépense atteint 1,42 milliard d’euros (+2,6%). La dépense dans les divers domaines comptabilisés est principalement composée de la consommation de ces services par les ménages et les entreprises, ainsi que des investissements réalisés par les producteurs de ces services. Les normes environnementales à respecter, tant en matière d’épuration des eaux usées que de gestion des déchets, contribuent à renchérir le coût des services. Toujours selon l’IFEN, dans les autres domaines, la progression des dépenses est moins forte qu’en 2005, notamment pour la protection de l’air et la lutte contre le bruit. «Sans relever de la protection de l’environnement stricto sensu, commente l’IFEN, les activités de mobilisation de la ressource en eau, de récupération-recyclage et de gestion des espaces verts lui sont étroitement liées.» L’ajout des dépenses correspondantes porte à 52,8 milliards d’euros la dépense nationale liée à l’environnement. Pour accéder à toutes les données de l'étude, voir lien ci-dessous.

Liens complémentaires :
www.ifen.fr
Édition du 6 novembre 2008 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 6 novembre 2008

  • Désignation de sites Natura 2000


     

  • Modification des limites territoriales de communes et de cantons du département d'Ille-et-Vilaine


     

  • Concours pour le recrutement de rédacteurs territoriaux par le centre de gestion du Puy-de-Dôme


     

  • Concours interne de lieutenant de sapeurs-pompiers professionnels


     

  • Délégué interministériel aux grands événements sportifs


     

  • Concours pour le recrutement des éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de mai


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr