Édition du 20  janvier 2003


Imprimer Imprimer

Xavier Darcos veut "assouplir" le dispositif de l'éducation prioritaire

Le ministre délégué à l'Enseignement scolaire Xavier Darcos veut "assouplir" le dispositif de l'éducation prioritaire (pour les zones d'éducation prioritaire - ZEP - ou les réseaux d'éducation prioritaire - REP) qui permet d'accorder plus de moyens financiers aux établissements scolaires situés dans certains quartiers défavorisés. La politique qui "consiste à donner plus aux jeunes qui ont moins sera poursuivie" pour lutter contre la "fracture scolaire" mais elle devra s'intégrer "dans une gestion beaucoup plus souple de l'ensemble des établissements," a déclaré vendredi M. Darcos, dans un discours prononcé à Béziers. "La notion de zone n'est pas le seul outil qui permette de gérer chaque établissement de façon différenciée," a-t-il dit dans ce discours. Après avoir souligné qu'un élève scolarisé en ZEP coûte entre 10 et 15% de plus qu'un scolarisé hors ZEP, le ministre a annoncé le lancement d'un bilan des "contrats de réussite" mis en place en 1997 dans ces zones afin de savoir si "les résultats sont à la hauteur des investissements". "Les évaluations montrent qu'à l'entrée en sixième les élèves de ZEP réussissent moins bien que les autres mais il faut tenir compte du fait que la déperdition des savoirs pendant les vacances est plus importante" dans ces quartiers qu'ailleurs, a souligné M. Darcos, en notant par ailleurs que les difficultés des élèves de ZEP sont dues souvent à "un vocabulaire et une présentation des énoncés mal compris des élèves". Le ministre a salué le travail accompli dans ces quartiers par les équipes éducatives puisque les écarts de réussite entre les élèves de ZEP et les élèves hors ZEP "ne se sont pas creusés", l'école demeurant souvent "le dernier des services publics dans les quartiers les plus sensibles". M. Darcos estime qu'il faut "mettre en place un dispositif spécifique d'accompagnement à la santé, chargé d'assurer la liaison entre la famille et l'enfant, l'école et le réseau de soins". Il voudrait aussi différencier l'aide pour mieux l'adapter aux besoins spécifiques des ZEP situées en régions rurales ou urbaines et étendre le dispositif "PEP4", lancé l'an dernier, qui permet d'attirer financièrement et de fidéliser les équipes enseignantes dans ces établissements souvent durs ou violents. c=http://www.domainc
Édition du 20  janvier 2003 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 19  janvier 2003

  • Dotation financière à l'Etablissement public d'aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux


     

  • Conditions d'utilisation d'installations radioélectriques (réseaux sans fil Wi-Fi)


     

  • Ministère de la culture

    Certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse dans les écoles territoriales de musique, danse et art dramatique


     

  • Autorisation de recherches de formations souterraines naturelles aptes au stockage de gaz combustible


     

  • Taux de cotisations à la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de février


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr