Édition du 27  mars 2017


Imprimer Imprimer

Les Epl se définissent comme des « remèdes anti-crise »

« Malgré le contexte actuel difficile, le niveau d’activité des entreprises publiques locales reste très élevé. Elles continuent d’être un réel remède anti-crise », estime Jacques Chiron, le président de la Fédération des Epl et sénateur de l’Isère. A l’appui de ce constat, il a présenté, le 23 mars dernier, une étude inédite sur « l’empreinte socio-économique des Epl », réalisée en partenariat avec le Crédit Coopératif. Ce baromètre, qui sera publié tous les deux ans, permet de quantifier précisément le rôle économique des Epl en évaluant la valeur ajoutée générée et les emplois induits.
« Par l’effet de levier sur le développement du tissu économique local, les Epl sont des productrices importantes de richesses », souligne Jacques Chiron. Pour la plupart de petite taille, elles constituent « des PME au service des PME » qui interviennent pour le compte des collectivités locales, principalement les communes et les intercommunalités. « Elles présentent l’avantage d’être un outil souple, porteur de l’intérêt général et efficace pour la gestion des services publics locaux », ajoute Benjamin Colin, responsable clientèles institutionnelles au Crédit Coopératif. Selon l’étude, « les Epl sont des démultiplicateurs de la commande publique ainsi que des accélérateurs de dynamique économique ».
Le chiffre d’affaires des 1250 Epl – Sem, Spl (sociétés publiques locales) et SemOp (Sem à opération unique) – s’élève à près de 13 milliards d’euros. Mais leur effet d’entrainement va bien au-delà. L’étude révèle, en effet, que les Epl génèrent 26,4 milliards d’euros de valeur ajoutée, de manière directe et surtout indirecte (21,7 milliards d’euros) par effet levier sur l’ensemble de l’économie via les achats courants de biens et de services, les salaires versés ou les investissements effectués comme l’acquisition d’équipements. « Une EPL produit huit fois plus de valeur ajoutée qu’une autre entreprise », chiffre l’étude. Concrètement, lorsqu’une entreprise moyenne génère 600 000 euros de valeur ajoutée, une Epl en produit près de cinq millions.
Cet effet démultiplicateur se traduit de la même façon en termes d’emplois. 276 000 sont ainsi induits par l’activité des Epl, 50 000 directement (emplois en propre) et 226 000 indirectement (119 000 générés par leur fonctionnement et 107 000 par leurs investissements). De plus, cette création de richesse se diffuse au-delà des seuls territoires des Epl. Exemple : les 186 Epl implantées en Auvergne-Rhône-Alpes créent 88% de leur activité dans leur région et 12% ailleurs.
Dans une période de croissance quasi atone, « les Epl constituent des outils anti-crise grâce à une capacité de rebond plus forte que les autres », estime Benjamin Gallèpe à la Fédération des Epl. S’y ajoute, selon lui, « une forte capacité à se diversifier » en étant présent aujourd’hui sur la santé, les services à la personne ou le tourisme, au-delà des secteurs traditionnels de l’aménagement, de l’énergie, du développement économique ou encore des transports. La preuve de cette bonne santé se traduit par la création d’une cinquantaine d’Epl en moyenne par an.
« Le contexte de la recomposition induite par la réforme territoriale semble favorable aux Epl, estime Jacques Chiron. L’outil possède notamment l’avantage de pouvoir dépasser les limites administratives ». Il pense notamment aux intercommunalités, très intéressées par cet « outil de l’économie réelle ».
Philippe Pottiée-Sperry
Télécharger l'étude.
Édition du 27  mars 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 26  mars 2017

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Décret n° 2017-397 du 24 mars 2017 modifiant le décret n° 2006-1391 du 17 novembre 2006 portant statut particulier du cadre d'emplois des agents de police municipale


    Lire le JO  

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Décret n° 2017-398 du 24 mars 2017 modifiant l'échelonnement indiciaire applicable aux agents de police municipale


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 16 mars 2017 modifiant l'arrêté du 17 octobre 2008 portant désignation du site Natura 2000 Plateau du Retord et chaîne du Grand Colombier (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  • Arrêté du 22 mars 2017 modifiant l'arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants


    Lire le JO  

  • Arrêté du 22 mars 2017 modifiant l'arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à la vente en France métropolitaine


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr