Édition du 28  avril 2014


Imprimer Imprimer

Alstom, grand fournisseur des collectivités, va être racheté en partie

Que va devenir Alstom, géant français des transports et de l’énergie ? Important fournisseur des collectivités locales notamment à travers son produit phare en matière de transport urbain, le tramway Citadis, mais aussi constructeur du TGV, des TER Dualis et de turbines pour les centrales électriques, Alstom va, c’est la seule chose certaine, bientôt changer de propriétaire. Mais quel sera son nouveau partenaire ? La question sera officiellement tranchée mercredi matin.
Alstom emploie aujourd’hui 18 000 salariés en France, de Belfort à la Rochelle en passant par le Creusot, Tarbes, Ornans, Valenciennes, Miramas, Petit-Quevilly, Saint-Priest ou Villeurbanne. C’est même l’une des très rares entreprises à avoir annoncé récemment non la fermeture, mais bien la création de nouvelles usines dans le pays, quatre au total, à Cherbourg et Saint-Nazaire, pour produire les gigantesques éléments des futures éoliennes marines. L’actionnaire principal d’Alstom est aujourd’hui le groupe Bouygues, qui en possède quelque 29 %.
Révélée par la presse en fin de semaine, l’affaire de la reprise d’Alstom a pris un tour politique ce week-end avec l’intervention du ministre de l’Économie Arnaud Montebourg et avec celle, ce matin, du président de la République, qui va recevoir à l’Élysée les candidats à la reprise d’une partie du groupe. Premier candidat déclaré : le géant américain General electric – l’une des dix premières entreprises mondiales – qui a déclaré vouloir racheter la branche énergie du groupe français, pour 10 milliards d’euros. Mais hier matin, l’Allemand Siemens est venu s’immiscer dans le débat, se disant lui aussi intéressé par le rachat de la branche énergie d’Alstom. Siemens est le pendant d’Alstom outre-Rhin, et intervient dans les mêmes secteurs, énergie et transport – même si le groupe allemand est beaucoup plus diversifié et a également une importante activité dans l’électro-ménager. Le « deal » proposé par Siemens serait le suivant : il reprendrait les activités énergie d’Alstom et lui cèderait, en échange, la moitié de sa branche transport. Aspect important de ce « monopoly » franco-américano-allemand : Siemens s’est engagé, en cas de rapprochement, à ne procéder à « aucun licenciement » pendant trois ans.
Les autorités françaises se sont déclarées clairement favorables à l’offre de Siemens. D’abord parce que le gouvernement, au nom du « patriotisme économique », n’a pas envie de voir un prestigieux groupe français, sauvé en 2006 grâce à une importante injection d’argent public, passer sous pavillon américain. Ensuite parce que cette offre correspond à une volonté ancienne de l’État français de voir se créer un équivalent à Airbus, c’est-à-dire un géant européen, dans le domaine du transport et de l’énergie.
Mais quelles que soient les interventions du ministre de l’Économie, ce seront au final les actionnaires qui auront le dernier mot – comme on l’a vu lors du rachat récent de SFR par Numericable, contre l’avis de Bercy.
F.L.
Édition du 28  avril 2014 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 27  avril 2014

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Arrêté du 3 avril 2014 portant ouverture de concours (externe et interne) pour le recrutement des ingénieurs en chef territoriaux (session 2014)


    Lire le JO  

  • Conseil constitutionnel

    Décision n° 2014-391 QPC du 25 avril 2014 (Commune de Thonon-les-Bains et autres)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 22 avril 2014 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 22 avril 2014 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 22 avril 2014 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Décret du 25 avril 2014 portant nomination du sous-préfet de Saint-Gaudens - M. BROUILLOU (Jean-Luc)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Décret du 25 avril 2014 portant nomination de la sous-préfète de Limoux - Mme SIFFERMANN (Sylvie)


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Avis relatif à l'agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques correspondantes


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr