Édition du 5 avril 2017


Imprimer Imprimer

L’origine sociale pèse toujours sur les résultats du diplôme national du brevet

En 2016, comme les années précédentes, la quasi-totalité (97 %) des enfants issus d’un milieu social très favorisé a obtenu son diplôme national du brevet ((DNB). A l’inverse, le taux de réussite est inférieur de 18 points (79 % ) pour les élèves issus de milieu défavorisé.
Ces résultats, qui ne suscitent guère de surprise, sont issus de la dernière note d’information que la DEPP (direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) du ministère de l’Education nationale a consacrée à ce sujet. La proportion de candidats obtenant une mention « très bien » ou « bien » varie également fortement selon l’orgine sociale des candidats. Près de six candidats sur dix (55 %) issus d’un milieu très favorisé décrochent l’une de ces mentions, ils ne sont plus que 28 % dans ce cas s’ils sont d’origine sociale moyenne et 18 % s’ils sont issus d’un milieu défavorisé, détaille la note.
Le milieu d’origine pèse aussi sur la série (générale ou professionnelle) dans laquelle le candidat se présente au brevet. Ainsi, si un élève sur deux en série professionnelle est d’origine sociale défavorisée, seulement un tiers de ces élèves se présentent à la série générale. A l’inverse, un quart des candidats à la série générale est d’origine sociale très favorisée, alors que ces derniers ne représentent que 6 % des candidats à la série professionnelle.
Sans surprise non plus, ce sont les filles qui continuent de mieux réussir que les garçons au DNB. Dans la série générale, 91 % des filles obtiennent leur diplôme, soit 6 points de plus que les garçons. Elles sont également plus nombreuses à obtenir une mention « très bien » ou « bien », quatre filles sur dix alors que trois garçons sur dix décrochent l’une de ces deux mentions. Dans la série professionnelle, les filles, en proportion moins nombreuses, réussissent également mieux leur examen que les garçons : 84 % de taux de réussite, contre 80 %. Filles et garçons obtiennent toutefois des mentions dans des proportions très proches, souligne la DEPP.
Au total, en 2016, 87,3 % des 816 100 candidats au DNP ont réussi l’examen, soit un point de plus qu’en 2015. Les meilleurs résultats sont obtenus par les candidats de la série générale, avec un taux de réussite de 87,9 %, soit 0,7 point de plus par rapport à 2015. Ils sont neuf élèves sur dix à se présenter à la série générale. Dans la série professionnelle (72 500 candidats) la réussite est moindre : 81,5 % des candidats obtiennent l’examen.
A noter enfin que deux tiers élèves se présentant dans cette série professionnelle ont au moins un an de retard dans leur scolarité (16 ans ou plus au moment de l’examen). A l’inverse, moins de deux candidats sur dix se présentant à la série générale sont en retard.
C.N.

Télécharger la note.
Édition du 5 avril 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 5 avril 2017

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Décret n° 2017-474 du 3 avril 2017 modifiant certaines dispositions financières relatives au droit individuel à la formation des titulaires de mandats locaux


    Lire le JO  

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Décret n° 2017-475 du 3 avril 2017 modifiant certaines dispositions financières relatives au recouvrement de la cotisation due au titre du droit individuel à la formation des titulaires de mandats locaux


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Décret n° 2017-473 du 3 avril 2017 modifiant le décret n° 2016-1899 relatif à la mise en œuvre du dispositif d'emploi accompagné et au financement du compte personnel de formation des travailleurs handicapés


    Lire le JO  

  • Arrêté du 15 mars 2017 modifiant les dispositions réglementaires du code du sport


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 17 mars 2017 portant nomination au conseil de gestion du fonds de prévention des risques naturels majeurs


    Lire le JO  

  • Ministère de l'économie

    Décret du 3 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Société de financement local (SFIL) - M. MILLS (Philippe)


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr