Édition du 28  mars 2018


Imprimer Imprimer

École obligatoire dès la maternelle : le « oui mais » des maires

L'école deviendra obligatoire dès 3 ans à la rentrée 2019/2020. C'est l'annonce faite hier par le président de la République, venu ouvrir les Assises de la maternelle qui se tiennent jusqu’à aujourd’hui au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) à Paris.
La scolarisation obligatoire dès 3 ans ne change pas grand-chose dans les faits : cela concernerait 26 000 enfants en plus à l'échelle nationale. Mais localement, cela pourra présenter des difficultés, de locaux ou d'encadrement, prévient l'AMF, qui entend rester « vigilante » sur ce point. Le taux de scolarisation des enfants dès 3 ans est en effet de 97 % à l'échelle nationale, mais peut descendre à 70 % dans certains points du territoire, notamment dans les outre-mer. En outre, cette mesure pourrait avoir un impact en matière de financement de la scolarisation dans les écoles privées ainsi qu’au niveau de l’instruction à domicile, qui devra être évalué. 
Cette nouvelle charge pourra donc, localement, s'avérer lourde. Les syndicats d'enseignants ont réagi, à commencer par le SE-Unsa, ravi de cette décision qui « reconnaît et sécurise enfin le rôle de l’école maternelle pour tous les enfants dès la petite section ». Mais « il faut maintenant que les pouvoirs publics, État et collectivités, concrétisent cette reconnaissance par des mesures organisationnelles et pédagogiques, pour que l’école maternelle puisse participer pleinement au développement sensoriel, moteur, cognitif et social de chaque enfant ». Ces conditions seront certainement au cœur des débats de ces Assises lors de cette dernière journée.
Ces Assises de l'école maternelle « mettront en avant des techniques pédagogiques et éducatives qui ont fait leur preuve, inspirées par la recherche et fondées sur les meilleures pratiques, y compris au niveau international. Elles permettront, à partir des études et des analyses des différents intervenants, ainsi que des échanges et débats avec les participants, d’éclairer les mesures à prendre pour l’évolution de l'école maternelle ». L'intention du ministère est clairement d'aller plus loin que le seul décalage de l'âge de la scolarité obligatoire.
Aujourd'hui, lors de ces Assises, les maires, représentés par Chantal Brault, adjointe au maire de Sceaux, ne manqueront pas d'intervenir sur tout ce que la réforme peut impliquer, notamment au niveau des Atsem (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles). Leur statut a été redéfini par un décret daté du 1er mars dernier (lire Maire info du 5 mars), qui ajoute à leur mission le fait de pouvoir « participer à la mise en œvre des activités pédagogiques prévues par les enseignants et sous la responsabilité de ces enseignants ». Du côté de l'AMF, on souhaite éviter que cette possibilité devienne une contrainte, sous la pression du ministère de l'Éducation nationale. L'association est intervenue, au Cnen, pour obtenir cette rédaction nuancée du décret.
De son côté, le premier vice-président délégué de l'AMF, André Laignel, s'est « réjoui » de cette « très bonne mesure », hier, lors de la présentation des premiers chantiers de l'Observatoire des finances et de la gestion publique locales. Mais il s'est interrogé : « Quels moyens seront mis à disposition des collectivités pour créer des classes nouvelles ou en agrandir d'autres si besoin ? Quel nombre de postes d'enseignants sera créé (...) pour garantir l'accueil des trois à six ans ». « Car si l'on nous répond que cela doit se faire à effectif constant, c'est qu'on se paye notre tête...», a-t-il affirmé.
Les enseignants ne sont pas moins vigilants, ou dubitatifs. C’est le cas du SNUIPP qui, quelques jours avant la tenue de ces Assises, estimait que le ministère reprenait 842 postes de maternelle (dont 74,5 en éducation prioritaire) pour assurer le dédoublement des classes de CP et CE1 en Rep et Rep + à la rentrée prochaine.
E.S.
Édition du 28  mars 2018 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 28  mars 2018

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 23 mars 2018 complétant l'arrêté du 27 juillet 2017 portant ouverture au titre de l'année 2018, d'un concours externe et d'un concours interne d'accès au grade de technicien territorial principal de 2e classe dans la spécialité « Espaces verts et naturels » organisés par le Centre de gestion de la fonction publique territoriale de la Charente-Maritime


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Décret n° 2018-203 du 27 mars 2018 modifiant le décret n° 2012-1384 du 11 décembre 2012 instituant un délégué interministériel à la fermeture de la centrale nucléaire et à la reconversion du site de Fessenheim


    Lire le JO  

  • Ministère de l'europe et des affaires étrangères

    Décret n° 2018-204 du 26 mars 2018 portant publication de l'accord sous forme d'échange de notes verbales entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement du Royaume des Pays-Bas relatif à la demande de soutien de la France aux autorités de Sint-Maarten suite au passage de l'ouragan Irma, signées à la Haye le 30 janvier 2018 (1)


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 19 mars 2018 portant déclaration d'inutilité, d'une parcelle relevant du domaine public de l'Etat située sur le territoire de la commune de Villeurbanne (Rhône)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'action et des comptes publics

    Arrêté du 21 mars 2018 fixant le nombre de places offertes en 2018 aux cycles préparatoires au concours interne et au troisième concours d'entrée à l'École nationale d'administration


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de mai :

Rythmes scolaires : conserver les acquis de la réforme
Bibliothèques : « Ouvrir plus, ouvrir mieux... » Avec quels moyens ?
Territoires : Le tourisme fluvial allie enjeux touristiques et écologiques
Pratique : Accompagner le développement de la pratique du vélo

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr