Édition du 7 février 2017


Imprimer Imprimer

Taxe de séjour : Airbnb reverse 7,3 millions d’euros en France et étendra sa collecte en 2017

La plateforme de location et de réservation de logements de particuliers Airbnb a annoncé, hier, dans un communiqué, avoir reversé 7,3 millions d'euros de taxe de séjour à 19 municipalités françaises au titre de l’année 2016. Depuis le 1er août dernier, Airbnb a, en effet, décidé de collecter automatiquement la taxe de séjour au nom de ses hôtes dans 19 premières villes en France.
Cette initiative doit d’ailleurs être étendue en 2017 à 31 nouvelles destinations, ce qui portera la collecte de la taxe de séjour à 50 communes en France à partir de ce printemps. « Si possible courant 2017, nous souhaitons étendre cette collecte à l’ensemble des villes françaises qui ont mis en place une taxe de séjour au réel, où nous avons dès lors la possibilité de collecter et reverser cette taxe », explique Emmanuel Marill, directeur d’Airbnb France. « Nous voulons continuer à travailler avec les villes afin de simplifier la collecte et le reversement de la taxe de séjour pour les hôtes sur Airbnb. […] Nous voulons permettre aux villes et aux territoires de bénéficier davantage des retombées économiques du tourisme et de notre communauté », a-t-il ajouté.
Depuis plusieurs années, la plateforme californienne est critiquée par les municipalités qui considéraient jusque-là que les touristes qui séjournaient dans les logements proposés par le site de location ne leur reversaient pas la taxe de séjour. L’AMF avait d’ailleurs demandé une « collecte effective » de la taxe de séjour par les plateformes dès 2016 (lire Maire info du 16 juin 2016). En plus des rencontres avec les différentes plateformes (dont Airbnb) et les syndicats hôteliers, l'association avait écrit au ministre des Finances pour réclamer la publication du fichier relatif aux tarifs de taxe de séjour, indispensable à l'élargissement de la collecte de la taxe à un plus grand nombre de collectivités. En juin 2016, l'AMF demandait aussi « aux autres plateformes [...] de collecter la taxe de séjour sans attendre ».
Airbnb est également critiquée par les professionnels de l’hôtellerie qui ont déposé plainte, en début d’année, afin de dénoncer la « concurrence déloyale » de ces plateformes de location de logements meublés (lire Maire info du 24 janvier).
Airbnb a, par ailleurs, publié jeudi dernier un rapport sur l’impact économique généré par sa communauté dans une région comme l’Occitanie. Elle aurait ainsi contribué à l’économie régionale à hauteur de 414 millions d’euros au cours des 12 derniers mois, dont 349 millions d’euros de dépenses directes des voyageurs dans la région (loisirs, restaurants, transports, autres services) et 65 millions d’euros de revenus pour les hôtes. Un impact économique réparti dans 1 700 villes et villages, selon le site, sur un total de 4 488 communes.
L'entreprise considère donc qu’elle « contribue à la croissance et à la diversification du tourisme dans la région » et « génère de nouvelles retombées économiques profitant aux résidents qui partagent leur logement ainsi qu’aux commerces locaux ».
Pour rappel, les 19 premières villes qui ont reçu la collecte Airbnb de la taxe de séjour au titre de l’année 2016 sont Ajaccio, Annecy, Antibes, Avignon, Biarritz, Bordeaux, Cannes, Chamonix-Mont-Blanc, La Rochelle, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Saint-Malo, Strasbourg, et Toulouse.
Airbnb l’étendra en 2017 à Angers, Colmar, Boulogne-Billancourt, Brest, Perpignan, Aix-en-Provence, Arles, Rennes, Grenoble, Dijon, Clermont-Ferrand, Arcachon, Versailles, La Baule-Escoublac, Le Mans, Deauville, Lacanau, Nîmes, Grasse, Huez (dont L’Alpe d’Huez), Les Belleville (dont Saint-Martin-de-Belleville, Val-Thorens et Les Ménuires), Morzine-Avoriaz, Bourg-Saint-Maurice (dont Les Arcs), Val-d’Isère, Megève, Les Allues (dont Meribel), Tignes, Aime-La Plagne (dont La Plagne), Les Deux-Alpes, Saint-Bon-Tarentaise (dont Courchevel), Saint-Lary.
A.W.

Consulter le rapport sur « la communauté Airbnb en Occitanie ».
Édition du 7 février 2017 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 7 février 2017

  • Premier ministre

    Arrêté du 19 décembre 2016 relatif à l'approbation des cahiers des charges de l'appel à projets « Projets d'excellence industrielle et projets de croissance et développement »


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 27 janvier 2017 relatif au montant des contributions financières des services d'incendie et de secours au fonctionnement de l'infrastructure nationale partageable des transmissions pour l'année 2017


    Lire le JO  

  • Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

    Arrêté du 6 février 2017 modifiant l'arrêté du 4 janvier 2017 définissant les zones géographiques dans lesquelles un abattage préventif est ordonné en application de l'arrêté du 4 janvier 2017 relatif aux mesures complémentaires techniques et financières pour la maîtrise de l'épizootie d'influenza aviaire due au virus H5N8 dans certains départements


    Lire le JO  

  • Arrêté du 3 février 2017 fixant les modalités de déclaration, de calcul et de paiement de la cotisation due à la Caisse de garantie du logement locatif social et de la cotisation due à l'Agence nationale de contrôle du logement social


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr