Édition du 16  juin 2015


Imprimer Imprimer

1,3 million d’emplois générés par le tourisme en France

La note mensuelle de conjoncture de l’Insee est parue ce matin, et est consacrée à la place du tourisme dans l’économie – au moment où le gouvernement lance un plan pour développer le tourisme (lire Maire info d’hier). L’Insee a calculé que le tourisme génère 1,3 million d’emplois en France métropolitaine.
La France reste la première destination touristique mondiale, avec 400 millions de nuitées en 2014 – bien qu’un tiers seulement de ces nuitées soient le fait de touristes étrangers. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont pas les zones littorales qui accueillent le plus de touristes, mais les zones urbaines, et en particulier la capitale – notamment parce que l’Île-de-France rassemble « treize des vingt sites culturels et récréatifs les plus visités du pays », aux premiers rangs desquels Le Louvre, Versailles et Disneyland.
Trois régions sur vingt-deux concentrent à elles seules la moitié de l’emploi touristique : l’Île-de-France, Rhône-Alpes et PACA.
Sur les 1,3 million d’emplois directement liés au secteur du tourisme, l’Insee distingue ceux qui sont « directement liés à la présence de touristes sur un lieu » (presque un million) et ceux ne sont pas liés à un territoire (agences de voyages, etc.).
Si les espaces urbains réunissent la majorité des emplois touristiques (54 %), la répartition des emplois y est très différente que dans les zones littorales. En villes, l’activité économique est beaucoup plus diversifiée, ce qui induit que l’emploi touristique, même nombreux, ne représente que 3 % de l’emploi total. Dans les communes littorales, cette part monte à 8 % (Méditerranée et Atlantique) et jusqu’à 11 % en Corse. Mais ce sont les stations de haute montagne qui sont le plus touchées par la prééminence des emplois touristiques, avec une part de 36 %.
La structure de l’emploi touristique diffère aussi volontiers d’un territoire à l’autre. « Au niveau national, écrit l’Insee, les restaurants/cafés et l’hébergement concentrent 60 % de l’emploi local touristique », voire 70 % sur le littoral méditerranéen. En montagne, c’est le secteur sport et loisirs qui est « prépondérant », tandis qu’en Ile-de-France, c’est le secteur « patrimoine et culture ». Le littoral de la Manche a une place particulière, dans la mesure où l’activité touristique est dominée par les trois casinos de Deauville, Trouville et le Touquet.
Grosse différence aussi, d’un territoire à l’autre, sur la saisonnalité. En Île-de-France, l’emploi touristique est lissé sur l’ensemble de l’année, oscillant de plus ou moins 20 % autour d’une moyenne. Le pic est atteint entre juin et juillet, et le plus bas niveau en janvier. Les régions littorales n’ont évidemment pas cette chance : la fréquentation étant presque exclusivement concentrée entre juin et septembre, le taux d’emploi touristique varie de 80 % entre janvier et août. La montagne, quant à elle, « présente un profil atypique avec deux pics saisonniers, un en été et un en hiver ».
Enfin, en termes de « richesse dégagée », c’est encore la région capitale qui est en tête, avec à elle seule un tiers de la richesse issue du tourisme. Pas seulement parce qu’elle draine plus de touristes, mais aussi parce que chaque touriste y dépense plus : le tourisme, note l’Insee, « y est en effet orienté vers des activités à forte valeur ajoutée », comme les hôtels de luxe.
F.L.
Télécharger l’étude de l’Insee.

Édition du 16  juin 2015 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 16  juin 2015

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 29 mai 2015 portant désignation du site Natura 2000 récifs Gris-Nez Blanc-Nez (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 29 mai 2015 portant désignation du site Natura 2000 falaises et pelouses du cap Blanc Nez, du mont d'Hubert, des Noires Mottes, du fond de la Forge et du mont de Couple (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 29 mai 2015 portant désignation du site Natura 2000 estuaire de la Canche, dunes picardes plaquées sur l'ancienne falaise, forêt d'Hardelot et falaise d'Equihen (zone spéciale de conservation)


    Lire le JO  

  • Arrêté du 5 juin 2015 complétant l'arrêté du 1er octobre 2014 portant approbation du programme d'enquêtes statistiques d'initiative nationale et régionale des services publics pour 2015 (enquêtes auprès des ménages et des collectivités territoriales)


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 9 juin 2015 portant nomination au Comité de bassin Adour-Garonne


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 9 juin 2015 portant nomination au Comité de bassin Loire-Bretagne


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 9 juin 2015 portant nomination au Comité de bassin Rhin-Meuse


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juillet-août :

Les principaux enseignements des élections législatives
Finances locales : des incertitudes planent sur les chantiers du gouvernement
Transports. La métropole lilloise expérimente le "péage positif"
PRATIQUE. Organiser la deuxième vie des déchets de chantier

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr