Édition du 30  mai 2018


Imprimer Imprimer

Installation d’écrans géants pendant la Coupe du monde : le « oui mais » de Gérard Collomb

Imbroglio autour de la retransmission sur écrans géants des matches de l’équipe de France de football pendant la Coupe du monde 2018. Mardi 29 mai, plusieurs médias relayaient un courrier de Gérard Collomb adressé aux préfets ainsi qu’aux directeurs généraux de la police nationale et de la gendarmerie, dans lequel le ministre de l’Intérieur leur « demande d'appeler l'attention des élus sur le fait que les zones "grands écrans" ne pourront en aucun cas être organisées sur l'espace public ouvert », en raison de la menace terroriste.
La retransmission des matches sur écrans géants serait-elle alors interdite sur la voie publique, comme l’ont compris certains ? Non, répond une première fois Gérard Collomb dans un communiqué de presse publié quelques dizaines de minutes plus tard. « Contrairement à ce qu’ont rapporté certains médias, le ministère n’a pas interdit les retransmissions sur la voie publique ». « Aucune interdiction stricte des retransmissions des rencontres du Mondial n’a été actée », confirme-t-il ensuite sur Twitter. « Elles seront simplement encadrées et sécurisées sous l'autorité des préfets et en lien étroit avec les collectivités locales. »
L’interprétation du courrier de Gérard Collomb qu’en ont fait les médias n’est toutefois pas complètement fausse, tant la liste des conditions à remplir pour retransmettre un match sur écran géant est longue. Le locataire de la place Beauvau explique que « ces retransmissions, organisées sous (la) responsabilité (des communes), ne pourraient éventuellement être envisagées que dans des espaces clos ou strictement délimités (stades, salles omnisports, salles de spectacles ou de congrès, centres d'exposition, etc.) ». L'accès à ces lieux clos devra être « strictement contrôlé » par un dispositif de sécurité « à la charge de l'organisateur », observe France Info.
Une hypothèse confirmée indirectement quelques lignes plus bas. « Le dispositif retenu est le même que pendant l’Euro 2016 : les rassemblements dans l’espace public devront être encadrés. » Il y a deux ans, pendant la compétition rassemblant le football européen en France, seules 10 fan-zones situées dans les grandes villes hôtes - Paris, Lyon, Marseille, Nice, Bordeaux… - ont été autorisées à diffuser des matches sur écrans géants.
Sur le plan de la sécurité toujours, Gérard Collomb précise que « depuis la sortie de l’état d’urgence, la mesure de la loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (SILT) du 30 octobre dernier sur les périmètres de protection (encadrés par les préfets de département) permet, notamment, la sécurisation des manifestations sur l’espace public (comme cela a été fait pour le Nouvel an sur les Champs-Élysées, par exemple). » Le filtrage des accès, les palpations de sécurité et les fouilles de bagages et de véhicules seront donc possibles. On comprend donc - à la lecture de ce communiqué - qu'installer un écran géant sur la place du village d'une petite commune qui ne dispose pas de budget suffisant et d'équipements de cette envergure-là sera pour le moins compliqué.
L.G.
Édition du 30  mai 2018 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 30  mai 2018

  • Ministère de l'intérieur

    Décret n° 2018-397 du 28 mai 2018 portant délégation de compétence au préfet de département pour représenter l'Etat devant le tribunal administratif dans les litiges relatifs aux attributions individuelles de dotation globale de fonctionnement


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Décret n° 2018-398 du 28 mai 2018 portant extension de la compétence territoriale de certaines unités de gendarmerie


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 30 mars 2018 relatif à la répartition des forces de sécurité intérieure sur le territoire de la commune nouvelle d'Annecy (Haute-Savoie)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 17 avril 2018 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 18 avril 2018 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr