Édition du 3 novembre 2015


Imprimer Imprimer

L’Etat promet des aides aux collectivités pour élargir les horaires des bibliothèques

L'Etat va accroître ses aides aux bibliothèques et médiathèques publiques pour leur permettre d'étendre leurs horaires et élargir leur public, a annoncé hier la ministre de la Culture, Fleur Pellerin. Cette aide devrait passer par une réforme de la dotation générale de décentralisation (DGD) élargissant les fonds dédiés aux bibliothèques aux nouvelles dépenses liées à l’extension des horaires d’ouverture, comme le demande la sénatrice d’Ille-et-Vilaine Sylvie Robert, dans son rapport sur « l’adaptation et l’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques publiques ».
L'Etat « ne financera plus seulement les constructions et rénovations de médiathèques, mais également les coûts liés à un projet d’extension des horaires », a précisé la ministre qui recevait le rapport de la sénatrice.
« La dotation générale de décentralisation (80 millions d'euros) sera réformée en 2016 pour permettre la prise en charge d'une partie des coûts supportés par les collectivités en cas d'horaires étendus. Désormais, il sera possible d'utiliser cet outil pour financer le fonctionnement, et pas seulement pour des investissements, ce qui n'était pas possible jusqu'à présent », a déclaré Fleur Pellerin. Cette réforme de la DGD devrait passer par un amendement gouvernemental au PLF 2016 actuellement en discussion à l’Assemblée nationale. La sénatrice propose par ailleurs de relever « légèrement l’enveloppe de la DGD à 85 millions ».
Les horaires des bibliothèques « doivent correspondre aux rythmes de vie des Français » qui veulent pouvoir s'y rendre le soir, ainsi que le samedi et le dimanche, a ajouté la ministre. Elle a toutefois assuré ne « pas ignorer les défis, qu’il s’agisse de la problématique financière ou de la sensibilité sociale de ce sujet » pour les personnels amenés à travailler plus longtemps.
En effet, les coûts de fonctionnement des bibliothèques sont essentiellement des coûts humains, et lorsque la masse salariale aura été augmentée, la question se pose de savoir qui en assumera, à l'avenir, la charge. 
Selon le rapport de Sylvie Robert, les bibliothèques-médiathèques sont ouvertes au public en moyenne 14 heures par semaine avec de fortes disparités en fonction de la taille de la ville. Mais, « même dans les plus grandes villes, les horaires d’ouverture moyens sont à peine supérieurs à 40 heures par semaine », note le rapport. Avant d’envisager l’extension des horaires, Sylvie Robert, recommande cependant « d’effectuer un diagnostic temporel du territoire objectivant les rythmes de vie des usagers et examinant leur concordance avec les horaires d’ouverture ».
Formulant au total dix-huit préconisations, la sénatrice propose également d’assouplir le ratio m2/nombre d’habitants, conditionnant l’octroi du concours particulier pour les projets de construction ou d’extension d’une bibilothèque municipale ou intercommunale, afin de mieux prendre en compte la dimension intercommunale en milieu rural et la création de communes nouvelles. Elle propose aussi d’intégrer les bibliothèques à la liste des opérations prioritaires éligibles à la DETR et d’encourgager le développement des contrats territoire-lecture (CTL) par une double inscription au programme 334 (livre et industries culturelles) et au programme 224 (transmission des savoirs et démocratisation de la culture). Ces aides apportées dans le cadre des CTL vont être doublées pour atteindre 2,2 millions d'euros, a annoncé la ministre de la Culture.
Ces annonces interviennent à l'heure où la baisse des dotations de l'État impacte fortement les politiques culturelles des collectivités. Ce sujet sera forcément abordé lors de l'atelier que l'AMF consacrera, lors de son congrès, à la question : « Comment faire vivre les politiques culturelles avec moins de moyens », mercredi 18 novembre à 14 h 30.
C.N. (avec Afp)


Télécharger le rapport sur les horaires d’ouverture des bibliothèques.
Édition du 3 novembre 2015 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 3 novembre 2015

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 30 octobre 2015 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 30 octobre 2015 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 30 octobre 2015 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 30 octobre 2015 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 30 octobre 2015 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 23 octobre 2015 portant nomination du président et des membres du conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de septembre :

Elus locaux. Fin du cumul des mandats : la prime au local
Petite enfance : l'AMF rappelle ses priorités
TERRITOIRES. Attirer des médecins, un défi pour les collectivités
VIE LOCALE. La gendarmerie teste les brigades territoriales de contact

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr