Édition du 23  novembre 2007


Imprimer Imprimer

Les 14.000 congressistes du centenaire veulent que le «socle local» communes-communautés s'organise librement sur l'ensemble du territoire et soit conforté financièrement

L’Association des maires de France a accueilli, lors du 90e congrès des maires et des présidents de communautés, près de 14.000 participants du mardi 20 au jeudi 22 novembre 2007. Parmi eux, 8.235 maires, présidents d’établissements publics de coopération intercommunale et leurs représentants sont venus débattre autour du thème: «Maire et citoyens: construire ensemble». Quant au Salon des maires et des collectivités locales, il a reçu plus de 46.000 visiteurs en trois jours, avec 800 exposants sur 50.000 m2 d’exposition. Dans sa résolution générale, le 90ème congrès du centenaire de l’AMF a d’abord rendu «hommage aux millions d’hommes et de femmes qui en métropole et outre-mer ont tout au long de ce siècle consacré leurs efforts, leur dévouement et leur amour de la République et de la France au service de leurs concitoyens dans nos 36.000 communes.» Dans l’introduction à cette résolution, les maires de France, «aujourd’hui, comme hier, et alors que leur intervention est sollicitée ou requise dans la plupart des domaines de l’action publique, aussi bien par les citoyens que par l’Etat, y compris dans ceux qui ne sont pas de leur compétence directe, (…) feront face à leurs responsabilités.» Les maires affirment leur volonté «d’être au service des citoyens et leur sens de l’Etat les conduisent aujourd’hui à faire part des conditions nécessaires pour contribuer efficacement au maintien de la cohésion sociale et territoriale de notre pays, et au développement durable de leur territoire.» Ils soulignent aussi, «que le socle local que constituent les communes et les communautés doit s’organiser librement sur l’ensemble du territoire et qu’il doit être conforté financièrement.» Par ailleurs, ils «insistent sur le maintien de la clause générale de compétence des communes, les communautés, qui en procèdent devant conserver leur statut d’établissements publics.» Enfin, répondant à l’annonce du président de la République de conforter le statut de l’élu que les maires attendent de longue date, l’AMF affirme qu’elle «saura, sans tarder, faire connaitre ses propositions.» La résolution générale adoptée le 22 novembre porte sur quatre points: - cohésion sociale et territoriale; - environnement et développement durable; - promotion de la citoyenneté locale; - pour un partenariat rénové entre l’Etat et les collectivités locales. Pour télécharger la résolution générale, voir lien ci-dessous (format PDF, 116 Ko).pt><s

Liens complémentaires :
www.amf.asso.fr
Édition du 23  novembre 2007 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 22  novembre 2007

  • Désignation de sites Natura 2000


     

  • Classement de la commune de Fort-Mahon-Plage (Somme) comme station balnéaire et comme station de tourisme


     

  • Observatoire de l'emploi public


     

  • Lois et décrets

    Maîtrise de l'immigration, intégration et asile


     

  • Programme des épreuves des concours pour le recrutement des directeurs de police municipale et de l'examen professionnel


     

  • Dotations régionales limitatives relatives aux frais de fonctionnement des centres d'hébergement et de réinsertion sociale


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr