Édition du 19  novembre 2007


Imprimer Imprimer

Sondage : ce que les citoyens attendent de leur maire

A l’occasion du 90e Congrès des maires et présidents de communautés qui s’ouvre ce lundi à Paris et se poursuivra jusqu’au 22 novembre, un sondage AMF/CSA (1) sur le thème «maires et citoyens: construire ensemble», montre les attentes des citoyens dans des domaines aussi divers que l’accueil dans les territoires ruraux, la participation des citoyens à la démocratie locale, leur place dans l’intercommunalité, la réforme de l’impôt local et les politiques de développement durable. Territoires ruraux: les services de proximité Interrogés sur l’idée qu’ils se font de la vie dans une commune rurale, les Français y associent surtout du positif: un environnement de qualité (44%), de la convivialité (33%), mais aussi du négatif, comme les difficultés pour trouver un emploi (33%) et l’insuffisance de commerces et de services publics (32%). En cohérence avec l’idée positive qu’ils s’en font, 68% des Français affirment préférer vivre à la campagne pour la qualité du cadre de vie qui doit être renforcé par le maintien ou l’installation de services. Sur ce point, 61% des Français estiment que la priorité des maires de communes rurales devrait être d’attirer ou de maintenir des services de proximité, et 56% de préserver l’environnement et la qualité de vie. Parmi ces services, les deux principaux services publics jugés essentiels à la vie d’une commune rurale sont l’école (67%) et l’hôpital à moins de 50 kms (61%). Démocratie : la participation des citoyens 64% des Français jugent que l’élu local le plus à l’écoute de leurs préoccupations est le maire. 73% des répondants déclarent en effet avoir le sentiment d’être bien informés de l’action du maire et du conseil municipal de leur commune. C’est également au niveau de la commune que les Français ont le sentiment de pouvoir le plus influer sur les décisions prises par leurs élus (26% des Français pensent pouvoir influer au niveau de la commune, contre 18% au niveau national, et 15% au niveau du département et de la région). S’ils souhaitent être davantage associés à la prise de décisions, les Français ne font pas moins preuve d’esprit critique à l’égard des pratiques de démocratie participative. Si 37% considèrent que le développement de ces pratiques correspond «à une nouvelle façon de gouverner au plus près des préoccupations des citoyens», et 22% que ces pratiques constituent «une source d’inspiration pour aider les hommes politiques à bâtir un programme», 28% estiment qu’elles prennent surtout la forme d'«opérations de communication». L’intercommunalité reste mal connue Sur la thématique intercommunalité, le constat général est que la structure intercommunale reste un échelon encore mal connu. 63% des Français disent savoir que leur commune appartient à une structure intercommunale. Par ailleurs, si 70% des Français ont le sentiment d’être bien informés sur les différents services rendus au citoyen au niveau de la commune, cette proportion descend à 50% au niveau de la communauté de communes, communauté d’agglomération ou communauté urbaine. L’impôt local: plus de clarté et d’équité A l’égard de l’impôt, les Français demandent plus de clarté et d’équité. 59% des Français souhaiteraient être davantage informés sur les impôts locaux (usage, calcul de leur montant, répartition). 46% souhaiteraient voir adopter comme axe prioritaire de la réforme de la fiscalité locale «une plus grande équité entre les citoyens» et 73% des Français se disent favorables à ce que le niveau de revenu soit davantage pris en compte dans le calcul du montant de la taxe d’habitation et de la taxe foncière. Développement durable: préoccupation prioritaire des politiques publiques Enfin, sur le thème du développement durable, seuls 42% des Français déclarent avoir une idée précise de ce qu’est le développement durable. Une fois que la définition du terme leur a été donnée, 55% des Français sont convaincus que le développement durable devrait être une préoccupation prioritaire des politiques publiques. 6

Liens complémentaires :
www.amf.asso.fr
Édition du 19  novembre 2007 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 18  novembre 2007

  • Extension et adaptation en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et dans les îles Wallis et Futuna de diverses dispositions du code de la route et de la deuxième partie du code de procédure pénale


     

  • Montant global des ressources à transférer du Centre national de la fonction publique territoriale aux centres de gestion et sa répartition entre centres de gestion au titre de l'année 2006


     

  • Renforcement du recours aux aménagements de peines et de la lutte contre la récidive


     

  • Transferts à certains départements des services ou parties de services déconcentrés du ministère de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables


     

  • Date des prochaines élections prud'homales


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr