Édition du 2 octobre 2015


Imprimer Imprimer

Un quart des collectivités envisagerait de diminuer ses effectifs

26 % des collectivités annoncent qu’elles envisagent de réduire leurs effectifs. Ce résultat livré par le Baromètre annuel des ressources humaines des collectivités locales du groupe Randstad est inédit. Il est évidemment le résultat direct de la baisse des dotations aux collectivités – de même qu’un autre résultat inquiétant : la part des communes estimant que le climat social « se dégrade » dans les collectivités augmente de 15 points.
La baisse des dotations aura, et a déjà, un impact sur la politique ressources humaines (RH) des collectivités : alors que l’an dernier, une collectivité sur deux interrogée par Randstad faisait ce constat, elles sont aujourd’hui 61 % à le penser. Parmi les solutions envisagées pour faire face, 26 % des collectivités interrogées envisagent de diminuer les effectifs (24 % légèrement et 2 % fortement), contre 10 % qui pensent les « augmenter légèrement ». L’an dernier, elles étaient 24 % à envisager d’augmenter les effectifs. Dans les villes moyennes, à la question « envisagez-vous de diminuer les effectifs ? », l’écart entre les réponses positives est de 29 points entre l’an dernier et cette année… et de 56 points dans les grandes villes !
Sur la manière de s’y prendre pour réduire les effectifs, les collectivités ont trois leviers : celui qui est privilégié est le non-remplacement de tous les départs en retraite (77 %), suivi du non-renouvellement de certains contractuels (69 %) et du transfert de personnel par le biais de la mutualisation (24 %).
Autre question posée aux élus : « Quelles vont être (vos) priorités en termes de gestion des ressources humaines pour l’année à venir ? ». 58 % des sondés répondent « la maîtrise de la masse salariale ». Loin derrière viennent la mutualisation (21 %), l’amélioration des performances (9 %) et les mobilités internes (4 %).
L’étude permet aussi de constater une dégradation marquée du climat social au sein des collectivités locales : seules 7 % des personnes interrogées estiment que celui-ci s’est amélioré cette année, contre 43 % qui trouvent qu’il s’est dégradé (+15 %). Dans les communes moyennes, cette proportion est même majoritaire (58 %, soit une progression de 27 points en un an). 47 % des élus interrogés pensent qu’ils vont devoir agir sur la révision du temps de travail pour « mieux maîtriser la masse salariale », ce qui explique les inquiétudes de leurs agents. « Au regard des priorités RH des collectivités, les agents ne doivent pas s’attendre à voir leur rémunération progresser de façon significative », analysent les auteurs de l’étude avec un certain sens de la litote.
De façon plus générale enfin, 40 % des élus interrogés affirment que la « baisse de l’investissement » sera le levier qu’ils choisiront en priorité pour faire face à la baisse des dotations, suivi de la baisse « des charges de fonctionnement et de gestion » (33 %). La hausse des impôts ne recueille que 7 % des réponses.
F.L.

Télécharger la synthèse de l’étude.
(Enquête réalisée à partir des réponses de 604 collectivités :348 petites communes, 122 communes moyennes, 18 grandes communes, 92 EPCI à fiscalité propre, 24 autres.)
Édition du 2 octobre 2015 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 2 octobre 2015

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Décret n° 2015-1209 du 30 septembre 2015 prorogeant les effets des arrêtés préfectoraux n° 2005-10-0034 et n° 2005-10-0036 du 3 octobre 2005, prorogés par l'arrêté n° 2010-07-0100 du 12 juillet 2010 déclarant d'utilité publique respectivement les travaux consécutifs à la suppression des passages à niveau nos 161, 163 et 165 sur l'axe Paris-Toulouse sur les communes de Sainte-Lizaigne et Migny et les travaux consécutifs à la suppression des passages à niveau nos 167, 168 et 169 sur l'axe Paris-Toulouse sur les communes d'Issoudun et Saint-Georges-sur-Arnon


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Décret n° 2015-1210 du 30 septembre 2015 autorisant AREVA NC à créer une installation nucléaire de base dénommée ATLAS (AREVA Tricastin Laboratoires d'AnalyseS) implantée sur le territoire de la commune de Pierrelatte (département de la Drôme)


    Lire le JO  

  • Arrêté du 23 septembre 2015 désignant les autorités de gestion des ministères économiques et financiers habilitées à la gestion du don de jours de repos à destination d'un agent public parent d'un enfant gravement malade


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 25 septembre 2015 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère de la cohésion des territoires

    Décret n° 2015-1212 du 30 septembre 2015 constatant le périmètre fixant le siège et désignant le comptable public de la métropole du Grand Paris


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juillet-août :

Les principaux enseignements des élections législatives
Finances locales : des incertitudes planent sur les chantiers du gouvernement
Transports. La métropole lilloise expérimente le "péage positif"
PRATIQUE. Organiser la deuxième vie des déchets de chantier

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr