Édition du 21  avril 2010


Imprimer Imprimer

Maisons d'assistantes maternelles: les départements s’interrogent sur la politique menée en matière de petite enfance

Alors que l'Assemblée nationale doit examiner, le 29 avril, une proposition de loi relative à la création de maisons d'assistantes maternelles - déjà adopté par le Sénat -, «les associations et les professionnels de la petite enfance s'inquiètent et dénoncent un certain nombre de dispositions prévues dans ce texte.» Dans un communiqué de l’Assemblée des départements de France (ADF), les départements se disent «avec les communes, en première ligne dans ce domaine. Garants des conditions d’accueil des jeunes enfants sur leur territoire, ce sont effectivement eux qui délivrent les agréments, assurent le suivi et l’accompagnement des assistants maternels tout au long de leur parcours professionnel.» Les départements de France sont «bien sûr conscients des besoins de place d’accueil, et sont dès lors favorables à l’objectif de créer des places diversifiées d’accueil. En cela, les regroupements ou demain les maisons d’assistants maternels peuvent apporter une réponse à des situations et des besoins locaux très divers. Mais cela ne peut se faire qu’en maintenant la qualité et la sécurité de l’accueil des jeunes enfants.» C’est pourquoi l’ADF, devant les parlementaires, a «renouvelé sa demande de maintien d’un cadre national de référence qui définisse un minimum de sécurité juridique, des critères harmonisés pour assurer un fonctionnement garantissant, au plan national, la qualité de l’accueil.» S’agissant de la formation des assistants maternels, «les départements s’inquiètent et s’interrogent sur la pertinence de ramener à 30 heures le nombre d’heures de formation préalables à l’accueil du premier enfant. Car au-delà des complications que cette réduction engendre tant pour les parents (qui devront trouver dès les premières semaines de garde un "remplaçant" à leur assistant) que pour les conseils généraux (qui ont contractualisé avec des organismes de formation sur le long terme pour assumer cette responsabilité), comment s’assurer qu’en 30 heures l’identification des besoins, la construction des relations à l’enfant,… soient parmi les notions acquises par celles qui vont faire de l’accueil d’un enfant leur métier.» L’ADF «regrette de ce point de vue que les Etats généraux de l’enfance qui se terminent ces jours-ci n’aient pas été l’occasion d’aborder ces questions de fond pour notre société et l’équilibre des familles et notamment des femmes qui recherchent des solutions pour garder leurs enfants.» - Pour accéder au dossier législatif, voir premier lien ci-dessous. - Pour lire le communiqué de presse, voir second lien ci-dessous.

Liens complémentaires :
www.assemblee-nationale.fr
http://www.departement.org/content/les-departements-sinterrogent-sur-la-politique-menee-en-matiere-de-petite-enfance-0
Édition du 21  avril 2010 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 21  avril 2010

  • Cabotage dans les transports routiers et fluviaux


     

  • Statut de la copropriété des immeubles bâtis


     

  • Liste des circonscriptions territoriales prévues par le décret n° 2006-1482 du 29 novembre 2006 relatif au Conseil supérieur de l'administration territoriale de l'Etat


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de juin :

Nouveau gouvernement : plusieurs ministères traiteront des collectivités locales
Agriculture : l'agenda rural européen fait son chemin
TERRITOIRES. CTAP : un bilan en demi-teinte
PRATIQUE. Open data : comment favoriser la réutilisation des données ? 

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr