Édition du 3 octobre 2012


Imprimer Imprimer

Vers un label des espaces d'accueil des saisonniers

On estime à 1,3 million le nombre de travailleurs saisonniers et pluriactifs, dans les secteurs de l'agriculture, du tourisme, de l'animation mais il n'existe toujours pas d'indicateurs plus précis à l'échelle nationale pour comprendre qui sont les saisonniers et pluriactifs. En revanche, les acteurs de terrain (missions locales, comités de bassin d'emploi, maisons de l'emploi, communes, communautés de communes et d'agglomération, pays, CCI, conseils régionaux, généraux, pôle emploi, DIRECCTE, syndicats de salariés et d'employeurs )observent une tendance : du fait de la crise, de plus en plus de seniors (plus de 40 ans) et de demandeurs d'emploi se tournent vers un travail saisonnier.
Ces acteurs étaient réunis lors des 13e rencontres nationales de la saisonnalité et de la pluriactivité, jeudi 27 et vendredi 28 septembre, à Bordeaux et Biscarrosse (où une partie de la journée fut consacrée à la première conférence territoriale de la saisonnalité organisée par le Pays Landes Nature Côte d'Argent).
31 structures d'accueil des saisonniers existent dans des territoires où la saisonnalité et la pluriactivité font partie intégrante de l'activité économique. La première, l'Espace Saisonniers des Ménuires en Tarentaise (Savoie), a soufflé ses 20 ans il y a peu. Fédérés au sein de l'association ALATRAS (Association des Lieux d'Accueil des Travailleurs Saisonniers), ces lieux, appelés maison, espace ou lieu d'accueil des saisonniers sont surtout présents en montagne et sur le littoral, tournés à la fois vers l'accueil et l'accompagnement des saisonniers et des employeurs, souvent créés à l'initiative de communes ou structures intercommunales (comité de bassin d'emploi, maisons de l'emploi). « Ce sont aussi des lieux d'impulsion d'actions », ont répété les différents intervenants, exemples à l'appui : forum de l'emploi saisonnier, guide de l'employeur, bilan de compétences du saisonnier, bourses de logement, médiation, sécurisation des parcours, échanges « mer/montagne », etc. Pour conforter et essaimer ces actions, le réseau travaille à un label national qui permettrait de donner un cadre commun, et débloquer un soutien pérenne des pouvoirs publics. Certains espaces ont obtenu le label Relais de service public, mais les financements liés sont incertains au delà de trois ans.
E.S.
Pour en savoir plus, le site de l'Alatras.
Édition du 3 octobre 2012 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 3 octobre 2012

  • Ministère de l'intérieur

    Décret du 1er octobre 2012 fixant l'étendue des zones et les servitudes applicables au voisinage de centres radioélectriques pour la protection des réceptions radioélectriques contre les perturbations électromagnétiques


    Lire le JO  

  • Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

    Arrêté du 21 septembre 2012 modifiant l'arrêté du 20 décembre 2011 portant institution d'une régie d'avances auprès de la direction des ressources humaines du ministère de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'avril

Loi Elan : décryptage du volet littoral

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr