Édition du 21  mars 2018


Imprimer Imprimer

Les missions locales plus fragilisées que prévu

La semaine des missions locales se tient pour la troisième année de suite, du 15 au 23 mars. L'occasion pour ce réseau spécialisé dans l'accompagnement « vers l'emploi et l'autonomie » des jeunes de se faire un peu mieux connaître. L'ambiance aurait du être à la fête… mais quelques nuages assombrissent l'horizon, selon Jean-Patrick Gille, président de l'Union nationale des missions locales.
Côté finances, les missions locales avaient été rassurées par une loi de finances 2018 qui maintenait leurs crédits. Or, les missions constatent des baisses « entre 4 et 10 % de leurs moyens ». Ce que pour l'heure « personne n'est capable de nous expliquer », souffle Jean-Patrick Gille. L'allocation que peut percevoir un jeune dans le cadre du Pacea (parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie) signé avec une mission locale est, elle, « en forte régression ». Quant aux nouveaux emplois aidés, à savoir les Parcours emploi compétence (PEC), le réseau ne récupèrerait que 5 % des objectifs, soit à peine 10 000. Quand les anciens emplois d'avenir et contrats d'insertion se montaient à près de 100 000…
Reste la généralisation de la garantie jeunes. Les missions locales ont signé « entre 86 000 et 87 000 garanties jeunes » l'an dernier. Le gouvernement dit qu'il est prêt à aller jusqu'à 100 000 cette année, voire plus. « Nous disons "pourquoi pas ?", sauf que les restrictions administratives font que tous les jeunes n'y sont pas éligibles et qu'une autre partie ne souhaite pas contractualiser », observe Jean-Patrick Gille. Certains jeunes « craignent l'engagement » quand d'autres « préfèrent miser sur la solution de l'intérim ». L'objectif – ou « le défi » comme l'avait signalé le délégué interministériel à la prévention à la pauvreté des enfants et des jeunes en décembre dernier aux missions locales (lire Maire info du 13 décembre 2017) – reste de ne pas d'éloigner du public cible, les jeunes de 16 à 26 ans, sans emploi ni formation.
Le plan d'investissement dans les compétences (PIC) 2018-2022, lancé par le gouvernement pour renforcer la formation, devrait apporter un souffle d'air. « Nous sommes dans la première étape avec la signature de conventions d'amorçage (signées entre l'État et les régions) pour définir notamment les orientations jeunesse et bas niveau de qualification. L'ambition est d'assurer un accompagnement renforcé d'un million de jeunes. Nous sommes cette fois associés au comité de pilotage, ce qui n'avait pas été le cas du précédent plan 500 000 formations, mais nous voulons être sûrs d'avoir notre mot à dire en tant qu'opérateurs de terrain », insiste Jean-Patrick Gille.
Paradoxalement, les missions locales se retrouvent donc dans une « situation tendue ». « 20 millions d'euros nous suffiraient pour passer de cette tension à une quasi-aisance » reprend Jean-Patrick Gille qui met en avant les 15 milliards affichés du PIC : « il y a des moyens affichés, qu'on nous fasse signe rapidement… ».
Le réseau des missions locales (9 000 conseillers) accueille, chaque année, près d’un million et demi de jeunes de 16 à 25 ans (soit 39 % de la tranche d’âge).
E.S.


Édition du 21  mars 2018 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 21  mars 2018

  • Lois et décrets

    LOI n° 2018-187 du 20 mars 2018 permettant une bonne application du régime d'asile européen (1)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Décret n° 2018-190 du 20 mars 2018 prorogeant les effets de la déclaration d'utilité publique relative à la réalisation de la zone d'aménagement concerté « Parc d'Aquitaine » sur le territoire de la commune de Saint-André-de-Cubzac (Gironde)


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 13 mars 2018 portant ouverture au titre de l'année 2018 d'un examen professionnel d'accès au grade de directeur de police municipale à la promotion interne du centre interdépartemental de gestion de la grande couronne de la région Ile-de-France


    Lire le JO  

  • Ministère de la justice

    Arrêté du 13 mars 2018 fixant le nombre de chambres des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel


    Lire le JO  

  • Ministère de l'europe et des affaires étrangères

    Arrêté du 14 mars 2018 portant nomination du président des délégations françaises aux commissions intergouvernementales des tunnels routiers du Fréjus et du Mont-Blanc


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'avril

Loi Elan : décryptage du volet littoral

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr