Édition du 27  avril 2016


Imprimer Imprimer

Chômage : des chiffres en demi-teinte

Les chiffres du chômage, publiés hier par le ministère du Travail, montrent une baisse importante du nombre de chômeurs n’exerçant aucune activité. Cette bonne nouvelle est hélas accompagnée d’autres, moins réjouissantes : la hausse parallèle du nombre de salariés exerçant une activité réduite.
C’est de bonne guerre : le chiffre que les porte-parole du gouvernement ont choisi de mettre en avant est celui de la baisse de 60 000 personnes en un mois inscrites à Pôle emploi en catégorie A, c’est-à-dire n’ayant aucune activité. Pour la ministre du Travail, Myriam El Khomri, cette baisse marque « une évolution positive » due, selon elle, aux effets du Pacte de responsabilité. La ministre salue en outre « la première baisse trimestrielle significative (du chômage) depuis le dernier épisode de reprise de 2010 ». La Dares (direction chargée des études et des statistiques au ministère du Travail) relève que cette baisse de 60 000 chômeurs de catégorie est « la plus importante en valeur absolue depuis septembre 2000 ».
Moins réjouissant : le nombre de chômeurs de catégorie B (moins de 78 heures travaillées dans le mois) et C (plus de 78 heures), a lui nettement augmenté, respectivement de 13 800 et 37 500. La baisse « réelle » du chômage est donc nettement moins importante, puisque, dixit la Dares, les trois catégories confondues, elle est de 8 700 personnes.
Il n’y a évidemment pas de « vases communicants » directs entre les différentes catégories, mais ces chiffres laissent tout de même à penser qu’un certain nombre de chômeurs sont passés de la catégorie A aux catégories B et C, c’est-à-dire qu’au lieu d’être sans aucune activité, ils ont exercé un « petit boulot » ou un emploi précaire ou intérimaire. Toutes les études montrent une explosion du travail précaire ces derniers mois, et vont dans ce sens.
Autre sujet préoccupant, dont on trouve le détail dans les très complets tableaux fournis par la Dares : le nombre sans cesse croissant de radiations et de « cessations d’inscriptions » à Pôle emploi. Il ne faut pas croire en effet que la baisse du nombre de chômeurs est forcément synonyme d’emplois retrouvés. Pôle emploi et la Dares raisonnent en effet en termes « d’entrées et de sorties ». La « sortie » des statistiques du chômage peut avoir pour cause : un reprise d’emploi, une entrée en stage, un « arrêt de recherche », une « cessation d’inscription pour défaut d’actualisation » et enfin « une radiation administrative ». Sur le premier trimestre, si quelque 100 000 salariés sont « sortis » grâce à une reprise d’emploi, ce sont 225 000 « cessations d’inscriptions pour défaut d’actualisation » qui ont été enregistrées (+ 8,3 %), et presque 44 000 radiations (+2,3 %). La Dares précise que presque la moitié des sorties (44 %) sont dues à de telles cessations d’inscription, qui sont le plus souvent dues au fait qu’un chômeur n’est pas venu « pointer » à Pôle emploi chaque mois, comme ils y sont obligés.
Les chiffres publiés hier sont donc en demi-teinte. Il y a encore du chemin à parcourir pour qu’on puisse être réellement sûrs d’avoir affaire à « l’inversion de la courbe » tant attendue. En tout état de cause, le nombre de chômeurs reste, en France, à des niveaux reccords – et jamais vus dans l’histoire du pays – avec, toutes catégories confondues, 5 756 700 chômeurs.
Ces nouveaux chiffres intéresseront sûrement aussi les élus locaux qui oeuvrent pour dynamiser leur territoire et fournir ainsi de l'emploi à la population. Ce rôle des élus locaux en matière d'emploi a été encore récemment mis en avant lors de l'adoption de la proposition de loi sur les territoires à zéro chômeur de longue durée (lire Maire info du 28 juillet 2015 et des 14 janvier et 11 février 2016). A la fin du mois de juin, le 28, ce sera au tour de l'Association des maires de France et des présidents d'intercommunalité de dresser le bilan des dispositifs en faveur de l'emploi, lors d'une rencontre avec les principaux acteurs de ce domaine, et de réfléchir à la place des collectivités dans la nouvelle organisation territoriale des politiques de l'emploi.
F.L.
Télécharger le focus complet de la Dares.
Édition du 27  avril 2016 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 27  avril 2016

  • Arrêté du 14 avril 2016 portant approbation des statuts et du règlement intérieur de l'Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l'Etat et des collectivités publiques (IRCANTEC)


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 21 avril 2016 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère des solidarités et de la santé

    Arrêté du 22 avril 2016 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Autorité de régulation des activités ferroviaires

    Arrêté du 22 avril 2016 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques agréées à l'usage des collectivités et divers services publics


    Lire le JO  

  • Ministère de la culture

    Décret n° 2016-511 du 26 avril 2016 relatif au fonds de soutien aux médias d'information sociale de proximité


    Lire le JO  

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr