Édition du 12  septembre 2001


Imprimer Imprimer

Les "Sem d'or" attribués en 2001

Quatre sociétés d'économie mixte (Sem) ont été récompensées par les "Sem d'or". Il s'agit, dans les catégories suivantes, de : - Aménagement : Sem d'or : SEDHS (Haute-Savoie) pour l'intégration d'un service environnement dans la Sem ; mention spéciale : Espace Développement (Morbihan) pour le développement et la restructuration du port du Crouesty. - Immobilier : Sem d'or : SBEMH (Pyrénées-Atlantiques) pour une opération démolition-reconstruction à Pau afin d'assurer la mixité sociale. - Services : Sem d'or : CFTU (Martinique) Sem au service des transports urbains de Fort-de-France. Le 4 octobre prochain, lors du Congrès des Sem à Grenoble, les Sem qui se seront vu attribuer un Sem d'Or concourront pour le trophée de la Sem de l'année 2001 . Depuis 1991, la Fédération organise chaque année le concours des Sem d'Or visant à mettre en valeur les démarches d'entreprise particulièrement significatives de la performance des Sem au service des collectivités locales, dans leurs trois secteurs d'activité : aménagement, immobilier, services. Les Sem postulent en présentant un dossier de candidature qui fait l'objet d'une pré-sélection. Si leur dossier est retenu, elles sont amenées à le présenter et le défendre en séance publique devant un jury composé de partenaires institutionnels de l'économie mixte, d'élus et de dirigeants de Sem. Le Sem d'Or est attribué sur le critère de la valeur ajoutée apportée par la Sem, grâce à son statut, à la réalisation des objectifs de la collectivité territoriale et sa capacité à anticiper sur les besoins locaux. Sont également pris en compte : - dans la catégorie aménagement, la capacité de la Sem à adapter son marché à travers ses métiers traditionnels (requalification urbaine, traitement des quartiers en difficulté, intégration de nouveaux quartiers, développement économique local,…) ou à diversifier son activité. - dans la catégorie immobilier, l'exemplarité des opérations de construction ou de réhabilitation lourde de logements, bureaux, immeubles d'activités, etc., ou la qualité de la gestion locative sous les angles technique, économique, social et relationnel. - dans la catégorie services, l'apport direct ou indirect de la Sem aux responsabilités des collectivités territoriales nées des nouvelles exigences et des nouveaux besoins des citoyens touchant aux déplacements, aux services locaux, au tourisme, aux loisirs, etc.
Édition du 12  septembre 2001 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 12  septembre 2001

  • Comité d'orientation du centre d'études sur les réseaux, les transports, l'urbanisme et les constructions publiques


     

  • Comité national pour l'année internationale des montagnes


     

  • Organisation et promotion des activités physiques et sportives


     

  •  
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro d'octobre :

100 e Congrès des maires : les principaux rendez-vous
Emploi : le débat sur l'avenir des contrats aidés s'engage entre l'Etat et les élus
TERRITOIRES. Les villes exhument leurs rivières enfouies en centre-ville
JURIDIQUE. Les lois pour renforcer la confiance dans la vie politique

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr