Édition du 30  novembre 2001


Imprimer Imprimer

Les députés adoptent la proposition de loi assouplissant le statut des sociétés d'économie mixte (SEM) locales

L'Assemblée nationale a adopté jeudi en deuxième lecture, à la quasi-unanimité, une proposition de loi assouplissant le statut des sociétés d'économie mixte (SEM) locales, qui associent dans leur capital une ou des collectivités territoriales avec des actionnaires privés. La proposition d'origine sénatoriale, mais qui avait été déposée dans les mêmes termes dans les deux chambres par deux groupes de sénateurs et députés membres de la Fédération nationale des SEM (FNSEM), ouvre notamment aux collectivités locales la possibilité de faire des avances en comptes courants aux sociétés d'économie mixte dont elles sont actionnaires. Elle donne également aux collectivités locales la possibilité de se faire rembourser la TVA lorsqu'elles financent certaines opérations d'aménagement réalisées par des SEM dont elles sont actionnaires. Elle clarifie le statut juridique des élus représentant la collectivité au sein des SEM et permet l'ouverture du capital des SEM à des collectivités locales étrangères. Contrairement au Sénat, les députés ont de nouveau porté à 90% (contre 80%) le plafond de participation des collectivités territoriales et leurs groupements au sein des SEM. Seul Franck Dhersin (DL) s'est abstenu sur le texte, ne pouvant souscrire " au principe d'un développement sans fin des SEM qui conduirait à une sorte de néo-socialisme municipal ". Le texte fera l'objet d'une commission mixte paritaire députés-sénateurs. Plusieurs orateurs se sont déclarés optimistes quant à un accord entre les deux Assemblées. La France compte 1 255 SEM, dont le chiffre d'affaires total avoisinait les 75 milliards de francs en 1999. Ces sociétés sont actives dans des domaines touchant principalement à l'aménagement, à l'immobilier (réhabilitation de quartiers anciens, construction et gestion de logements) ou à des services (transports publics, parkings).
Édition du 30  novembre 2001 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 30  novembre 2001

  • Code de la route


     

  • Rédacteurs territoriaux


     

  • Exploitation des fichiers de la direction générale des impôts concernant l'impôt sur le revenu et la taxe d'habitation


     

  • Sommes versées par les collectivités intéressées au titre des rémunérations de personnels de l'éducation nationale affectés au développement des activités éducatives


     

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de septembre :

Elus locaux. Fin du cumul des mandats : la prime au local
Petite enfance : l'AMF rappelle ses priorités
TERRITOIRES. Attirer des médecins, un défi pour les collectivités
VIE LOCALE. La gendarmerie teste les brigades territoriales de contact

 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr