Édition du 22  janvier 2015


Imprimer Imprimer

Ouverture du dimanche, transport par autocar : des créations d'emplois attendues

Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, a commandé au Commissariat général à la stratégie et à la prospective (France stratégie) plusieurs études sur les retombées économiques des mesures contenues dans son projet de loi pour « libérer la croissance ». Publiés hier, les résultats de cette étude concernent notamment le travail du dimanche et la libéralisation du transport par autocar. Ils concluent à d’intéressantes perspectives en termes de créations d’emplois.
Concernant l’ouverture des commerces le dimanche (qui pourrait être rendue possible douze dimanches par an si le maire l’autorise, et être systématiques dans certaines zones particulièrement touristiques et dans les grandes gares), les auteurs de l’étude se sont reportés à ce qui se fait dans plusieurs autres pays qui ont connu une évolution similaire de la loi. Au Canada par exemple, les provinces qui ont généralisé l’ouverture le dimanche ont connu « des hausses d’emploi dans le secteur du commerce allant de 3,1 à 12 % ». Selon l’étude, la réforme n’aurait en revanche pas d’incidence sur le niveau des prix ; et il est aujourd’hui impossible de déterminer quels en seraient les effets sur la consommation.
Concernant la libéralisation du transport par autocar, les résultats de l’étude sont plus précis. France stratégie distingue deux cas : les nouvelles lignes d’autocar pourraient premièrement constituer une offre entre des villes « pour lesquelles aucune liaison directe n’existe actuellement ». Ces offres offriraient une alternative à la voiture particulière. Deuxième cas : l’autocar pourrait concurrencer des lignes ferroviaires existantes, « en proposant des prix plus bas pour un service moins rapide ».
L’effet sur l’emploi de cette réforme pourrait être, selon France stratégie, assez important : en extrapolant à partir des résultats obtenus après une telle réforme au Royaume-Uni et en Allemagne, l’étude conclut à la possible création de quelque 22 000 emplois en France dans ce secteur.
Concernant l’effet sur les prix du transport, l’étude souligne que partout où une telle libéralisation a eu lieu, les prix pour 100 km de déplacement en autocar sont inférieurs de 30 à 50 % à ceux du train. On notera donc que le président de la République, qui avait parlé lors d’une interview le 5 janvier dernier du fait que la réforme permettrait de voyager pour « quatre fois moins cher », s’était quelque peu avancé.
France stratégie estime qu’il y a peu de risques que l’ouverture du marché de l’autocar conduise à une forte baisse de fréquentation des réseaux ferroviaires existants. Une telle baisse n’a pas été constatée dans les autres pays, en particulier parce que la clientèle de l’autocar n’est pas la même que celle du train : elle est composée de clients « moins sensibles à la question du temps », que sont en particulier les seniors et les étudiants. Les nouveaux usagers de l’autocar pourraient être des personnes qui ne voyagent pas aujourd’hui, pour des raisons financières ; ou des usagers de la voiture.
Contrairement à certains préjugés (liés à des accidents d’autocars très meurtriers, mais extrêmement rares), le transport par autocar ne pose pas de problème de sécurité : à l’échelle européenne, l’étude montre que la mortalité (calculée en nombre de morts par milliard de km parcourus) en car est trois fois moindre qu’en train, trente fois moindre qu’en voiture… et trois cent fois moindre qu’à moto.
En termes de pollution enfin, l’étude de France stratégie rappelle que les émissions de CO2 varient, pour l’automobile, de 75 à 100 g par voyageur et par kilomètre. Pour les trains et les autocars, ce chiffre varie entre 30 et 40 g. « La substitution de l’autocar à la voiture particulière génère donc un gain très fort en matière d’émissions de gaz à effet de serre, conclut France stratégie, tandis que le bilan semble neutre dans le cas de substitution avec le train. »
F.L.
Télécharger l’étude sur le travail du dimanche et l’étude sur le transport en autocar.

Édition du 22  janvier 2015 image
Journal Officiel

Journal Officiel du 22  janvier 2015

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 10 décembre 2014 portant ouverture au titre de l'année 2015 d'un concours sur titres avec épreuves d'accès au grade de conseiller territorial socio-éducatif par le centre départemental de gestion de la fonction publique territoriale de la Corse-du-Sud


    Lire le JO  

  • Ministère de l'intérieur

    Arrêté du 22 décembre 2014 portant ouverture au titre des années 2015-2016 des concours pour l'accès au cadre d'emplois de rédacteurs territoriaux par le centre de gestion de la Vendée


    Lire le JO  

  • Ministère de la transition écologique et solidaire

    Arrêté du 24 décembre 2014 portant nomination au conseil d'administration de l'Etablissement public d'aménagement de la Plaine du Var


    Lire le JO  

  • Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

    Arrêté du 16 janvier 2015 relatif pour l'année 2015 à la date de réunion de la Commission nationale d'habilitation donnant un avis sur les demandes d'habilitation nationale des personnes morales de droit privé pour recevoir des contributions publiques destinées à la mise en œuvre de l'aide alimentaire


    Lire le JO  

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de mai


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr